reconstruction après Ragnarök

Sorti en Accès Anticipé sur PC le 24 janvier 2024, Roots of Yggdrasil est un jeu de construction de ville de rogue-like. En développement par le studio québécois Manavoid Entertainment, le titre est déjà en bonne forme, notamment avec la participation de joueurs ayant contribué à son Kickstarter. J’y joue depuis quelques semaines sur Steam Deck et voici mes impressions !

Reconstruction après Ragnarök

Roots of Yggdrasil nous lance dans une quête pour restaurer les Neuf Royaumes après la destruction causée par Ragnarök. L’idée est de faire revivre l’Arbre du Monde Yggdrasil en faisant pousser ses racines afin qu’elles puissent prendre racine et lui insuffler la vie.

Notre base est Holt où nous reconstruisons les colonies et notre équipe se prépare. Nous améliorerons les lieux qui nous fourniront les outils nécessaires à notre expédition. Chaque voyage lance une boucle qui nous emmène vers les îles où se trouvent les ressources à collecter pour le clan.

Une réalisation accrocheuse

La façon dont le jeu est conçu rend l’expérience assez addictive. Développée de manière procédurale, chaque boucle nous réserve bien des surprises. Même en visitant des endroits similaires, la façon dont le terrain se déroule change constamment. Les événements provoqués sont également aléatoires.

En jouant avec les cartes qui nous sont remises, chaque tour doit être bien planifié. Si au début j’y suis allé un peu à tâtons, j’ai fini par établir ma stratégie et planifier mes déplacements. L’objectif est de faire fleurir les arbres qui fournissent l’énergie à mon navire afin de poursuivre l’exploration sur l’île suivante. En fin de compte, je dois me rendre à la branche la plus haute d’Yggdrasil.

Collecter des ressources pour Yggdrasil est un jeu dangereuxX

À chaque tour, les cartes que nous avons en main sont rebattues, mais ce n’est pas tout. Sur le terrain, il faut être vigilant sur ce qui s’y passe. Certaines personnes nous aideront, d’autres nous attaqueront. Nous devons surveiller notre argent, les forces en place et les gens doivent disposer de suffisamment de maisons et d’autres bâtiments pour assurer leur survie.

En même temps, non seulement le Ginnungagap menace de nous engloutir, mais des catastrophes peuvent survenir à tout moment. De plus, la mise à jour la plus récente a déclenché les incendies. Lorsque nos maisons sont en feu, une caserne de pompiers à proximité l’éteint. Sinon au bout de trois tours, ils seront détruits. A noter qu’avec un bateau en bois, disons qu’il est lui aussi inflammable s’il se trouve à proximité des habitations concernées. Je le dis comme ça…

Cette mise à jour ajoute également des cartes à notre deck offrant une plus grande variété d’actions possibles. Le hasard en fait partie mais en réfléchissant à mes parties à l’avance, je pourrais planifier ce que je pourrais obtenir grâce par exemple à ma tour d’observation, aux objectifs complétés ou aux rencontres aléatoires des défis traversés au cours d’une partie.

Nous vous proposons également de découvrir notre test du précédent jeu Manavoid intitulé Rainbow Billy : The Curse of the Leviathan.

Roots of Yggdrasil a bien démarré

Même si je joue actuellement à une version en accès anticipé, Roots of Yggdrasil a pris un bon départ. Manavoid Entertainment partage régulièrement des informations sur les mises à jour effectuées et le travail en cours sur le jeu. De plus, nous avons accès à une version entièrement disponible en français. C’est prometteur pour l’avenir, mais c’est déjà très divertissant pour les amateurs du genre.

Version imprimable, PDF et e-mailVersion imprimable, PDF et e-mail
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV pourquoi certaines rivières de l’Alaska deviennent orange
NEXT ces nouvelles fonctions amélioreront votre montre grâce à One UI 6 Watch