Spa-Francorchamps veut éviter l’alternance – .

Spa-Francorchamps veut éviter l’alternance – .
Spa-Francorchamps veut éviter l’alternance – .

L’avenir du Grand Prix de Belgique à Spa-Francorchamps reste incertain, mais des efforts sont en cours pour assurer sa pérennité sans alternance.

Le promoteur du Grand Prix de Belgique sur le célèbre circuit de Spa-Francorchamps a exprimé son souhait d’éviter l’alternance annuelle des courses européennes, un projet envisagé par la Formule 1.

Forte hausse des ventes de billets

Après le Grand Prix de Hongrie prévu le week-end prochain, le Championnat du monde de Formule 1 clôturera son calendrier avant la pause estivale à Spa-Francorchamps. Vanessa Maes, la promotrice du Grand Prix de Belgique, a révélé que les ventes de billets se portent extrêmement bien.

« Il reste moins de 1 500 places disponibles elle l’a annoncé lors d’un point de presse. Ils devraient tous être vendus dans les prochains jours.

Pour la première fois depuis plusieurs années, les spectateurs néerlandais ne seront pas majoritaires, représentant moins de 20% du public. On note en revanche un retour en force des supporters anglais et allemands, ainsi qu’une hausse notable des spectateurs français et belges venus du nord du pays.

« Nous avons beaucoup plus de Français et même de Belges du nord du pays, a ajouté Maes. Notre capacité est de 110 000 spectateurs par jour, sans compter le staff du Grand Prix, ce qui fait un total de 380 000 personnes sur trois jours. En 2025, nous pourrions aller à 115 000 spectateurs par jour si tout se passe bien cette année.

L’avenir du Grand Prix de Belgique en question

La mauvaise nouvelle est que 2025 marque la fin du contrat actuel entre le Grand Prix de Belgique et la Formule 1. La F1 envisage de jumeler certaines courses européennes, en les organisant en alternance chaque année.

Vanessa Maes a déclaré qu’ les autorités politiques, elle se battait pour obtenir un contrat pluriannuel sans alternance à partir de 2026.

« Le fait que la majorité politique précédente ait été réélue lors des dernières élections devrait nous aider. La condition est que Liberty Media soit raisonnable dans ses exigences financières », elle a expliqué.

Chaque année, la Région wallonne doit combler le déficit du Grand Prix de Belgique pour qu’il ne devienne pas trop important, un investissement largement compensé par les retombées économiques de l’événement.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Wolsberger regrette déjà Augustine Boakye ! – .
NEXT Griezmann, un scandale dénoncé en Espagne !