« J’ai quand même travaillé » : presque tous les étudiants en rhétorique de l’Athénée d’Uccle 1 ont échoué en néerlandais : comment expliquer cela ?

« J’ai quand même travaillé » : presque tous les étudiants en rhétorique de l’Athénée d’Uccle 1 ont échoué en néerlandais : comment expliquer cela ?
« J’ai quand même travaillé » : presque tous les étudiants en rhétorique de l’Athénée d’Uccle 1 ont échoué en néerlandais : comment expliquer cela ?

A Bruxelles, les étudiants en rhétorique de l’Athénée d’Uccle 1 ont reçu un coup dur. Ils n’ont quasiment plus eu de cours de néerlandais ces dernières années faute de professeurs, mais ils ont raté leur année et doivent repasser un examen en deuxième session. Presque tous les élèves sont concernés, les parents sont en colère.

Depuis vendredi, jour de l’annonce des résultats des examens, ils attendent dans la file devant leur établissement. Près de 40 lycéens n’obtiendront pas leur diplôme cette semaine. En cause : l’échec à l’examen de néerlandais. Parents et élèves crient au scandale.

« Nos enfants ne peuvent pas être pénalisés à cause de cette pénurie. Ils n’ont pas eu de cours depuis deux ans et demi. Et maintenant, ils se retrouvent avec un examen à passer, avec des compétences qu’ils n’ont pas acquises. »explique Vanessa Baert, parent d’élève.

La pénurie de professeurs est pointée du doigt par les parents. En trois ans, ces élèves n’ont quasiment jamais eu de cours de néerlandais. Un professeur a finalement été trouvé en janvier dernier, mais le niveau n’a pas pu être rattrapé. Pour les élèves, c’est la douche froide.

« Je me suis donné les moyens d’essayer de réussir »

« La remise des diplômes, avec des amis, on lance des chapeaux. C’est un moment bien connu qui restera dans nos mémoires. Mais malheureusement, il y a des gens qui le gâchent. »se lamente Ayman, l’un des étudiants concernés.

« Je me suis quand même donné les moyens d’essayer de réussir. J’ai quand même travaillé à la maison et je n’y suis pas parvenue. Alors maintenant, je me retrouve bloquée à cause d’un examen. »ajoute Nolhann, une autre étudiante.

La direction dit avoir « entendu leur cri d’alarme »

Hier, parents et direction se sont rencontrés sans trouver de terrain d’entente. La situation reste inchangée. Informée de la présence de notre équipe, la directrice de l’établissement est finalement allée à la rencontre de notre journaliste.

« J’entends tout à fait leur cri d’alarme. Nous n’avons pas du tout évalué les compétences des élèves de sixième. Le professeur a vraiment su adapter son cours par rapport à ce que les élèves avaient vécu ces dernières années en néerlandais. »explique Marie Cayphas, directrice de l’Athénée royal Uccle 1.

Pour l’heure, la direction reste ferme sur ses positions. Un recours ne sera possible qu’après le délibéré en août.

Examens d’échec Uccle 1

(fonction(d, s, id){ var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if(d.getElementById(id)) {retour;} js = d.createElement(s); js.id = id; js.src=”https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’)); //–>

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Brahim Diaz rejette l’offre de 100 millions d’euros de l’Arabie Saoudite – .
NEXT Les Dragons Catalans au bout de l’effort – .