Avant la France – Portugal – Bmeus – Le mystère d’Olivier Giroud – .

Avant la France – Portugal – Bmeus – Le mystère d’Olivier Giroud – .
Avant la France – Portugal – Bmeus – Le mystère d’Olivier Giroud – .

Quatre matches, 360 minutes, 67 tirs, un penalty, deux buts contre son camp. C’est le petit bilan offensif des Bleus à l’Euro. Jamais dans l’histoire de la compétition une équipe n’avait atteint les quarts de finale sans qu’un de ses joueurs ne marque dans le jeu. Cette équipe de France rappelle des souvenirs douloureux de Grèce 2004, limitée mais avançant sur les coups de tête d’Angelos Charisteas. Après quatre matches, Didier Deschamps a quasiment tout essayé : 4-3-3, 4-4-2, Barcola, Dembélé, Mbappé à gauche, Mbappé au centre, Griezmann partout, Thuram.

Presque parce qu’il lui reste une option qu’il n’a jamais envisagée au coup d’envoi : Olivier Giroud. C’est dur à croire mais le sélectionneur n’a jamais titularisé le meilleur buteur de l’histoire des Bleus alors même que l’équipe française n’a jamais été autant en difficulté devant. Rien n’y fait et surtout pas le pauvre Marcus Thuram qui est encore trop mou pour endosser le rôle d’avant-centre des Bleus. Le joueur de l’Inter n’a pas encore toutes les ficelles du métier. Trop mou, il ne sent pas les coups et, face aux Belges, a raté tout ce qu’il a entrepris.

Olivier Giroud lors de l’entrainement de l’équipe de France

Crédits : Getty Images

Il patine… autant que Thuram

Mais alors pourquoi Giroud n’est-il même pas un recours dans l’esprit du sélectionneur ? Comment peut-il rester coincé sur le banc alors qu’il sortait les Bleus de sérieux pièges il y a un an et demi au Qatar ? C’est un véritable mystère qui entoure aujourd’hui la situation de Giroud, rétrogradé à la manière d’un Benjamin Pavard à Doha. Comme le révèle L’Equipe, Deschamps a prévenu son avant-centre, lors d’une discussion franche et directe, qu’il était déçu et qu’il attendait plus de lui. Dans les faits, Giroud a joué 45 minutes depuis le début du tournoi, soit le plus faible total des attaquants français derrière Kingsley Coman (15 minutes).

Ses apparitions n’ont pas changé le destin des Blues et, à l’image de cette équipe, Giroud a connu des difficultés, ratant deux occasions franches qu’il aurait pu mettre au fond des filets dans d’autres circonstances. Il a parfois semblé manquer de détermination dans le pressing. Mais le bilan de Thuram n’est pas meilleur et il a cumulé trois titularisations dans un rôle que Giroud maîtrise mieux que quiconque.

Mbappé « moyen », Griezmann « pas bon », Giroud « transparent » : Où sont les leaders offensifs ?

Mais l’idée du coach était claire dès le début de la compétition : installer l’Inter aux avant-postes. Pourquoi ? La saison convaincante de Thuram (15 passes, 14 passes décisives), peut-être autant que la fin de saison poussive de Giroud, ont instauré une nouvelle hiérarchie. Et il fallait écouter attentivement la conférence de presse des Isérois avant la compétition pour comprendre de quoi il s’agissait.

Le reverra-t-on dans Blue ?

« Marcus est comme un petit frère », confie Giroud. C’est l’un des joueurs qui va prendre la relève. Je suis là pour le soutenir, pour l’aider. Il n’y a pas d’esprit de compétition entre nous. Ce n’est que du bonheur de pouvoir l’aider et lui donner des conseils. Il faut passer le flambeau maintenant.Avant de parler de « nostalgie, de souvenirs ». S’il a promis de ne rien lâcher, qu’il était toujours « déterminé », il est au moins permis d’en douter. Résigné ? Peut-être. Moins affamé ? Certainement. Giroud semblait vouloir faire de la place après douze ans à tout faire pour arracher les siens.

Le reverra-t-on avec le maillot bleu ? Il ne fera jamais de vagues, ça n’a jamais été le style du bonhomme. Si les performances de Thuram pourraient relancer sa candidature, l’entrée de Randal Kolo Muani fait désormais du Parisien le candidat le plus évident à une place dans le onze. Et Giroud ? Il reste préparé à toutes les éventualités. Même au crépuscule de sa vie, sa carrière a prouvé qu’il ne fallait jamais l’enterrer. Il a déjà renversé des situations plus compromises même si celle-ci semble particulièrement complexe à résoudre pour lui.

Portugal – France : Qui est le favori ?

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Prédiction gratuite du PRIX DE L’HIPPODROME EN FETE (PRIX DU PERCE-NEIGE)
NEXT Cyclisme. Tour de l’Ain – Parcours, profils et coups de cœur du 36e Tour de l’Ain – .