Joe Biden veut régulariser des centaines de milliers d’immigrés

Joe Biden veut régulariser des centaines de milliers d’immigrés
Joe Biden veut régulariser des centaines de milliers d’immigrés

(Washington) A quelques mois de l’élection présidentielle, Joe Biden a annoncé mardi des mesures de régularisation qui pourraient bénéficier à des centaines de milliers de personnes, et qui ont été immédiatement condamnées par les partisans de son rival Donald Trump.


Publié à 8h39

Mis à jour à 9h47

Aurélia FIN

Agence France-Presse

Le président démocrate facilitera l’obtention de permis de séjour pour les conjoints de citoyens américains qui vivent aux Etats-Unis sans papiers valides et accélérera les procédures de visa pour les jeunes diplômés, a indiqué la Chambre. Blanc.

L’immigration est un enjeu majeur de la campagne électorale de novembre aux États-Unis.

C’est aussi un thème politiquement délicat pour le président démocrate, régulièrement accusé de laxisme en la matière par celui qu’il affrontera lors du scrutin de novembre, son prédécesseur républicain Donald Trump, à la rhétorique anti-immigration très virulente.

Joe Biden a récemment annoncé un durcissement très net de sa politique migratoire, pour faire face aux arrivées à la frontière avec le Mexique.

Mais le démocrate de 81 ans, soucieux de se distinguer de son prédécesseur, vante dans le même temps les bienfaits d’une immigration régulée et “humaine”, à travers des mesures comme celles annoncées mardi.

Le gouvernement américain va faciliter la délivrance de permis de séjour permanent – ​​la fameuse « carte verte » – et de permis de travail aux conjoints immigrés de citoyens américains et à leurs enfants.

Les personnes résidant aux États-Unis depuis au moins dix ans et mariées à un citoyen américain pourront désormais entamer une procédure de régularisation sans avoir à quitter au préalable le territoire américain, comme c’était le cas jusqu’à présent. cas.

Manœuvre « électoraliste »

Selon les calculs de l’administration Biden, ceux qui y seront éligibles résident aux États-Unis depuis 23 ans en moyenne.

“Cette mesure protégera environ un demi-million de conjoints de citoyens américains et environ 50 000 enfants immigrés de moins de 21 ans”, selon la Maison Blanche.

Cette annonce a immédiatement suscité de vives critiques de la part du Parti républicain.

L’élue radicale de droite Marjorie Taylor Greene a dénoncé une manœuvre « électoraliste », tandis que le républicain Josh Brecheen, qui représente l’État d’Oklahoma, a estimé que « d’un trait de plume, le président Biden protégeait 550 000 clandestins de l’expulsion » dans l’espoir de « récolter les voix » des membres des familles concernées en novembre.

PHOTO ELIZABETH FRANTZ, REUTERS

Marjorie Taylor Greene

Joe Biden souhaite également accélérer la procédure de visa de travail pour certains immigrants ayant obtenu un diplôme d’études supérieures aux États-Unis et ayant reçu une offre d’emploi dans le pays.

Cette décision s’appliquera notamment aux bénéficiaires d’un programme de protection des mineurs immigrés, mis en place en 2012 lorsque Barack Obama était président et dont Joe Biden célébrera le douzième anniversaire mardi à la Maison Blanche.

L’équipe de campagne du démocrate a également profité de cet anniversaire pour diffuser une vidéo dans laquelle les bénéficiaires de ce programme, connus aux Etats-Unis sous le nom de « Dreamers », attaquent les positions en anglais et en espagnol. L’anti-immigration de Donald Trump.

L’ancien président veut organiser, en cas de retour à la Maison Blanche, des expulsions massives d’immigrés illégaux.

Il a accusé les migrants d’« empoisonner le sang » du pays et de faire exploser la criminalité, sans étayer ces affirmations par des chiffres.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Almada veut d’abord « donner 100% avec Botafogo » – .
NEXT une solution trouvée en Espagne pour Ansu Fati ? – .