Yannick Carrasco explique comment le flop du Qatar a uni les Diables Rouges en vue de l’Euro 2024

Yannick Carrasco explique comment le flop du Qatar a uni les Diables Rouges en vue de l’Euro 2024
Yannick Carrasco explique comment le flop du Qatar a uni les Diables Rouges en vue de l’Euro 2024

Carrasco travaille son bronzage.
mouette

Le Qatar nous a donné une nouvelle perspective.

Son attitude détendue

« Si je suis vraiment détendu avant le tournoi, c’est pour plusieurs raisons. L’expérience du Qatar nous a donné une nouvelle vision, une autre perspective. Mon âge joue également un rôle. Et d’autres joueurs sont dans la même situation. Nous sommes plus adultes, plus altruistes. Au fil des années, on se rend compte de la chance qu’on a d’être ici. Votre priorité n’est plus de bien jouer pour vous-même, mais seulement d’aider l’équipe et de donner l’exemple.

« Les qualités pour faire quelque chose de grand », « Satisfait seulement si on est en finale » : les Diables Rouges sont ambitieux

Jeux et matchs

« Nous avons une bonne cohésion dans le groupe. Que ce soit à Tubize ou ici en Allemagne, nous passons beaucoup de temps en équipe. On joue aux cartes, aux jeux de société, à la PlayStation ou au ping-pong. Nous prévoyons également de regarder beaucoup de matchs ensemble. Non pas pour analyser d’éventuels futurs adversaires – le staff est plus compétent pour ça – mais pour le plaisir, être ensemble. La cohésion de groupe est, selon moi, un facteur très important pour aller loin dans un tournoi. Je sens aussi une grosse faim chez les joueurs. Pour certains, c’est le premier grand tournoi. Pour d’autres, ce sera la dernière. Dans les deux cas, cela apporte une motivation supplémentaire et l’envie de se donner à fond pour aller le plus loin possible. »

Le groupe WhatsApp des joueurs de cartes

« Il y a toujours un groupe WhatsApp pour les joueurs de cartes d’équipe. La tradition se perpétue au fil des années. Qui en fait partie ? (il pense). Jan (Vertonghen) est le capitaine de ce groupe. Il y a aussi Charles (De Ketelaere)Léandro (Trossard)Kévin (De Bruyne)Maxime (De Cuyper) qui nous a rejoint, et moi. Hans (Vanaken) n’est pas là, parce qu’il était généralement le plus chanceux aux cartes. Maintenant, nous sommes clairement en janvier. Mais je me rapproche petit à petit de son niveau.

Osmose avec les jeunes

« Je suis l’un des plus âgés de l’équipe, mais ce n’est pas comme si j’étais avec des jeunes de 14 ans. Nous ne vivons pas dans des mondes très différents, le plus jeune et moi. Même Jan Vertonghen, qui a encore quelques années de plus, rit avec les enfants du groupe. Meunier a dit qu’il avait encore 12 ans en tête et je comprends bien ça. La tête conditionne le corps.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV OM, un énorme coup à 0€ signé Longoria et Benatia pour Marseille ? – .
NEXT Lamine Yamal’s strange confidence about Mbappé – .