« On a l’impression que l’université libre de Bruxelles est devenue l’université islamiste de Gaza »

« On a l’impression que l’université libre de Bruxelles est devenue l’université islamiste de Gaza »
« On a l’impression que l’université libre de Bruxelles est devenue l’université islamiste de Gaza »

Ce mercredi 29 mai dans l’émission Il faut qu’on parle, Julien Bal et son équipe de débatteurs ont abordé plusieurs sujets d’actualité, parmi lesquels : les tarifs des opérateurs téléphoniques, la vision de la Belgique par les médias français, le concours Miss Belgique, les nouvelles stratégies de communication des politiques et la guerre qui sévit à Gaza.

A l’approche des élections, les partis politiques sont de plus en plus présents sur les réseaux sociaux pour promouvoir leurs idées. De nouvelles stratégies de communication qui posent certaines questions. “Les partis politiques ont tendance à ne montrer qu’une seule version des faits, sans vérification des faits ni contradiction. C’est quelque chose qui peut être présenté comme de la propagande électorale. C’est un mot qui fait peur car on pense immédiatement aux nazis ou aux communistes sous Staline. Mais il faut plutôt la comparer aux techniques publicitaires. C’est un ensemble de techniques qui visent à convaincre, à conduire l’électeur vers un objectif bien précis : donner son vote», explique Gauvain De Santos, journaliste à La DH. “Le problème est évidemment qu’il s’agit d’une vision tronquée de la réalité.“, il ajoute.

L’équipe aborde ensuite la guerre entre Israël et le Hamas qui fait rage à Gaza mais qui suscite également de nombreuses tensions en Belgique. Joël Rubinfeld, président de la Ligue belge contre l’antisémitisme, nous parle de la multiplication des cas d’antisémitisme qui explosent ici. « Nous sommes au milieu d’une flambée d’antisémitisme. Le nombre de cas antisémites enregistrés a été multiplié par dix, donc une augmentation de 1 000 % », explique-t-il. Concernant l’occupation des campus universitaires par les étudiants, plusieurs phénomènes l’inquiètent. « La promotion du terrorisme. Un bâtiment a été renommé en l’honneur de Walid Daqqa, un terroriste du FPLP», raconte Joël Rubinfeld. « On a l’impression que l’université libre de Bruxelles est devenue l’université islamiste de Gaza. Cela s’est vérifié dans la réalité puisque l’occupation a commencé le matin du 7 mai et le soir, il y a eu des étudiants juifs qui ont été attaqués », ajoute-t-il. S’ensuit un débat animé par Mateo Alaluf, sociologue et professeur émérite à l’ULB.

Retrouvez l’intégralité de l’émission dans la vidéo en tête d’article.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV «Je veux revenir le plus vite possible»
NEXT Nathan Géraud et Tom Combourieu de retour de France