C’est déjà fini pour Wawrinka – rts.ch – .

C’est déjà fini pour Wawrinka – rts.ch – .
C’est déjà fini pour Wawrinka – rts.ch – .

Stan Wawrinka (ATP 98) a été éliminé dès le 2e tour du tournoi de Roland-Garros. Face à Pavel Kotov (56 ans), le vainqueur de l’édition 2015 s’est incliné 7-6 (7/5) 6-4 1-6 7-6 (7/5) après 3h40 de jeu.

Cette rencontre – qui s’est conclue à 00h31 – et son scénario symbolisent à la fois cruellement et parfaitement la saison de l’ancien n°3 mondial. Stan Wawrinka le sait et le répète, il a toujours les armes du tennis capables de faire plier n’importe quel adversaire.

Mais, à 39 ans, le talent, l’entêtement et le courage ne suffisent plus à compenser totalement les difficultés physiques qui surgissent inévitablement au fil des heures. Et qui finissent par l’empêcher à tout moment de déployer pleinement son jeu, l’obligeant parfois à surjouer.

Je suis allé trop loin

Le vainqueur de l’édition 2015 de Roland-Garros avait un plan de jeu clair, qui fonctionnait par intermittence. Bien protégé par une première balle efficace, il a tenu son service jusqu’au 8ème jeu du 2ème set, signant quelques coups magiques qui ont fait vibrer le public maigre mais bouillant du Court Suzanne-Lenglen.

Mais il lui a manqué un peu de confiance pour remporter le premier set et éviter de devoir courir après le score. Et au 2ème tour, s’il a su revenir à 4-5 juste après avoir concédé le premier break de ce match, il a lâché une seconde fois son engagement dans la foulée pour se retrouver dos au mur.

Dernier combat

Bien sûr, fidèle à lui-même, Stan Wawrinka n’a pas abandonné. Il a même survolé les débats du 3e tour, face à un Pavel Kotov certes rapidement résigné. Rafraîchi, il a ensuite tiré une série de coups de canon, pointant plusieurs fois son index vers sa tempe comme pour indiquer qu’il avait (re)trouvé la clé.

Le Vaudois a même arraché un tie-break dans un 4e tour complètement fou, dans lequel son adversaire avait mené 4-3 au service à suivre après avoir remporté 3 jeux d’affilée. Mais ensuite il lui manquait encore une fois un petit quelque chose pour faire la différence et obtenir le droit de jouer un 5ème set.

>> A lire aussi : Carlos Alcaraz perd un set mais continue son chemin Et Carnet 3 – Djoko se remet en selle, coach pour Stan, mais crachat et mauvaise ambiance à Roland

ats/pza

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV le prix de l’assurance maladie va-t-il augmenter ? – .
NEXT « Je suis triste de ne pas pouvoir vivre cette merveilleuse ambiance mais je ne participerai pas au tournoi de Wimbledon cette année » – .