Taxe pour les cyclistes d’hiver | Bruno Marchand rejette l’idée de punir les usagers de la route « bas carbone »

Taxe pour les cyclistes d’hiver | Bruno Marchand rejette l’idée de punir les usagers de la route « bas carbone »
Taxe pour les cyclistes d’hiver | Bruno Marchand rejette l’idée de punir les usagers de la route « bas carbone »

(Québec) Le maire de Québec a balayé d’un revers de main une demande de la deuxième opposition à la mairie, qui proposait récemment de taxer les cyclistes. Selon Bruno Marchand, cette idée ne servirait qu’à diviser la population en plus de punir les usagers de la route « bas carbone ».

La semaine dernière, le chef non élu d’Équipe Priorité Québec a proposé d’imposer une taxe de 30 $ aux cyclistes hivernaux, un montant équivalent, quoique volontaire, pour ceux qui sortent leur vélo l’été.

Patrick Paquet a soutenu qu’il s’agirait d’une mesure équitable pour les automobilistes québécois qui s’apprêtent à subir une augmentation de la taxe d’immatriculation. Les fonds ainsi amassés serviraient, selon M. Paquet, à réapprovisionner les transports en commun en plus de payer le déneigement des pistes cyclables en hiver.

Le maire de Québec a balayé la proposition du chef de la deuxième opposition.

« Ce débat cherche à nous opposer les uns aux autres en disant « ah les mauvais cyclistes ». Il n’y a pas de mauvais automobilistes, ni de mauvais cyclistes, ni de mauvais piétons. Il y a une ville qui offrira aux gens des moyens de se déplacer et vous choisirez le bon», a répondu Bruno Marchand lors d’une conférence de presse sur une annonce en matière de logement.

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES -

Piste cyclable sur le chemin Sainte-Foy

Le maire Marchand a indiqué que pour chaque kilomètre parcouru, le cycliste coûtait 25 fois moins cher à la Ville. « Je ne dis pas aux automobilistes « honte à vous », pas du tout. Je dis juste qu’il est facile de blâmer les autres… »

Nous n’allons certainement pas dire à ceux qui utilisent des méthodes bas carbone, qui coûtent aussi moins cher, que nous allons vous faire payer ! Ce serait paradoxal.

Bruno Marchand, maire de Québec

Dans une question adressée au maire mercredi, un journaliste a indiqué que le déneigement des pistes cyclables représentait 6 % du budget total de déneigement, « et la contribution des cyclistes est nulle ou presque nulle ».

La prémisse de cette question a visiblement surpris le maire, qui a demandé au journaliste comment les automobilistes payaient le déneigement. Cela passe évidemment par les impôts fonciers.

« Et les cyclistes ne paient pas leurs taxes municipales ? a demandé le maire Marchand. C’est intéressant parce que j’ai regardé tous les règlements de la ville et je ne me souviens pas avoir vu que les cyclistes sont exonérés du paiement de leurs taxes municipales. Peut-être que M. Patrick Paquet a vu une ligne que je n’ai pas vue. »

« C’est absurde, ce que je veux dire, c’est que l’automobiliste, le cycliste, le piéton paie les taxes municipales. S’il est locataire, par l’argent qu’il envoie au propriétaire qui lui paie les impôts et s’il est propriétaire par ses taxes foncières. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV un ancien joueur du Real se souvient de l’entraînement de Mbappé avec Madrid en 2012
NEXT Le FC San Diego annonce l’arrivée de Hirving Lozano