prolongation de contrat pour l’entraîneur-chef Jean-François Houle

prolongation de contrat pour l’entraîneur-chef Jean-François Houle
prolongation de contrat pour l’entraîneur-chef Jean-François Houle

Jean-François Houle n’a jamais pensé échanger ses services avec une équipe de la LNH, même si son avenir semblait plus qu’incertain au moment du rapport de fin de saison du Rocket de Laval, le 21 avril.

Le principal intéressé a même assuré mercredi n’avoir jamais hésité lorsque le directeur général du club-école du Canadien de Montréal, John Sedgwick, lui a présenté une prolongation de contrat de trois saisons.

« Non, la seule équipe qui m’intéressait, c’était le Rocket de Laval. Je suis très heureux ici. Je pense que l’organisation va dans la bonne direction et c’était important pour moi de finir de développer les joueurs qui sont ici actuellement et ceux qui arriveront ici. C’était donc important pour moi de rester avec les Canadiens de Montréal», a déclaré Houle par vidéoconférence.

Beaucoup pourraient sourciller quant au moment choisi pour l’annonce du nouveau contrat du pilote de Rocket. Après tout, il a fallu plus de cinq semaines pour que ce pacte soit officialisé. Houle assure toutefois qu’il s’agit d’une procédure normale.

«John (Sedgwick) et moi avons des conversations tous les deux jours depuis environ cinq semaines», a d’abord déclaré Houle. Nous avons vraiment analysé toutes les facettes de notre organisation — nos joueurs, notre staff — et je n’ai pas l’impression (que ce retard) était planifié. J’ai toujours été sûr que nous nous entendrions bien.

« Bien sûr, les négociations ont pris un peu de temps. C’était pour mon bien et pour celui de mes adjoints, et cela fait partie du hockey professionnel. Je suis content de la façon dont tout s’est mis en place, et du temps que John et moi avons pris, je suis sûr que cela nous sera très utile pour l’avenir », a-t-il poursuivi.

Sedgwick a également profité de l’occasion pour annoncer que l’entraîneur adjoint Martin Laperrière, l’entraîneur des gardiens Marco Marciano et l’entraîneur vidéo Charles Juneau ont également accepté des prolongations de contrat de plusieurs années.

L’entraîneur adjoint Kelly Buchberger devra cependant être remplacé, puisqu’il a décidé de partir pour rejoindre le Devon Xtreme, une équipe de la Ligue de hockey junior de l’Alberta, afin de se rapprocher de sa famille, qui vit à Edmonton.

Houle a indiqué à ce sujet que la décision concernant le candidat qui sera retenu pour remplacer Buchberger sera une décision « d’équipe ».

«Cette décision reviendra au (directeur général canadien) Kent Hughes, John et moi-même. Nous aurons des discussions avec de nombreuses personnes, même si rien n’a encore commencé. Ce qui est important c’est de trouver la bonne personne, celle qui correspond à nos valeurs. Nous allons prendre notre temps, nous ne sommes pas pressés ; nous ne jouons qu’en septembre », a-t-il expliqué.

Cet adjoint devra ensuite aider Houle et le reste du staff du Rocket à relever un autre défi de taille l’année prochaine : ramener ce groupe de jeunes joueurs en séries éliminatoires, et leur donner un avant-goût du succès, malgré leur manque d’expérience.

« Avec un groupe jeune, il y a beaucoup de hauts et de bas, et comme vous le savez, dans la Ligue américaine, quand vous perdez des joueurs, souvent ce sont vos meilleurs », a-t-il rappelé. Il va donc falloir s’adapter aux individus qui seront dans notre vestiaire, et essayer de trouver le moyen de gagner. C’est faisable, et oui, c’est important pour faire progresser l’équipe. »

Houle a indiqué en ce sens qu’il avait déjà tiré des leçons de son expérience en 2023-24, après que le Rocket ait terminé sa campagne avec une fiche de 33-31-8 pour un total de 74 points, en septième et dernière position dans la section Nord. . À ce sujet, Houle estime que la séquence de deux victoires en 10 matchs, en début de saison, aura finalement été fatale au club-école du Tricolore.

« Tous les matches sont importants, même en début de saison. Nous allons essayer d’accélérer le processus de développement des jeunes joueurs dès le début de la saison. Nous avons peut-être attendu un peu trop longtemps, et nous avons manqué de temps (en fin de campagne). Il sera donc important d’évaluer chaque match, très sérieusement, dès le début du camp d’entraînement. »

Houle, âgé de 49 ans, a passé les trois dernières saisons comme entraîneur-chef du Rocket. Durant cette période, l’équipe a maintenu un record de 105-86-25. L’entraîneur-chef a mené son équipe aux demi-finales de la Coupe Calder en 2021-2022, alors que le Rocket faisait sa première participation aux séries éliminatoires de la Ligue américaine de hockey.

Avec un contrat en poche, Houle espère désormais avoir carte blanche la saison prochaine afin de revivre les bons moments de 2021-2022.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Lionel Messi ne jouera pas contre les Lionceaux de l’Atlas aux JO de Paris
NEXT La Route des Vins à l’honneur