Quel verdict pour Donald Trump ? – .

Après les longues plaidoiries des deux parties au procès de Donald Trump à New York, le juge Juan Merchan doit présenter ce mercredi matin ses instructions aux membres du jury, qui entameront par la suite leurs délibérations. À quel verdict faut-il s’attendre ? Le camp Trump estime qu’un verdict d’acquittement est peu probable. Elle repose plutôt sur le refus d’un ou deux jurés de s’entendre avec les autres sur un verdict de culpabilité. Il considérerait comme une victoire un procès se terminant par un jury dans l’impasse.

Donald Trump fait face à 34 chefs d’accusation pour falsification de dossiers commerciaux au premier degré. Pour obtenir un verdict de culpabilité, l’accusation a dû convaincre les jurés hors de tout doute raisonnable que Trump avait non seulement falsifié ou fait falsifier des documents commerciaux « avec l’intention de commettre une fraude », mais aussi qu’il l’avait fait avec l’intention de commettre ou de dissimuler un autre crime. . Ce deuxième élément élève ce qui n’est qu’une infraction mineure au rang de crime.

Les procureurs ont proposé trois crimes sous-jacents possibles : violation de la loi électorale de l’État de New York, violation de la loi fédérale sur le financement des campagnes électorales ou violation des lois fiscales fédérales. Il convient de noter que les jurés ne doivent pas tous s’entendre sur la nature du deuxième crime.

L’accusation a-t-elle prouvé ses accusations hors de tout doute raisonnable concernant la falsification de documents commerciaux ? Lors de sa plaidoirie finale, le procureur de New York, Joshua Steinglass, a déclaré que son “pistolet fumant”son arme fumante, était cette note manuscrite rédigée par l’ancien directeur financier de la Trump Organization, Allen Weisselberg, détaillant comment Michael Cohen allait se faire rembourser le paiement de 130 000 $ versé à Stormy Daniels en échange de son silence avant l’élection présidentielle de 2016. Il a soutenu que les jurés n’avaient même pas besoin de croire Michael Cohen pour conclure que Donald Trump, un homme décrit comme un « micro-manager » et un radin par plusieurs autres témoins, devait connaître la raison exacte pour laquelle il avait signé neuf chèques pour 35 000 $ à « fixer » dans le bureau ovale de la Maison Blanche en 2017.

La défense a présenté Michael Cohen comme « le plus grand menteur de tous les temps ». Cet argument pourrait suffire à faire couler le dossier de l’accusation, qui a choisi de faire de l’ancien avocat personnel de Donald Trump son témoin vedette. Mais l’argument final de la défense, présenté par Todd Blanche, manquait lui-même de crédibilité sur plusieurs points. Blanche a notamment tenté de convaincre les jurés que la vidéo deAccéder à Hollywood n’avait pas vraiment semé la panique au sein du camp Trump en octobre 2016 et que la pratique du “attraper et tuer” employé par le Enquêteur national Enterrer les histoires qui pourraient nuire à Trump avant les élections de 2016 était une pratique courante en politique.

Quel verdict pour Donald Trump ? Si la réponse du jury arrive rapidement, ce ne sera probablement pas un bon signe pour Trump.

(Photo Getty Images)

J’aime ça :

J’aime chargement…

Catégories : États-Unis, Justice, New YorkMots-clés : Donald Trump, Joshua Steinglass, Juan Merchan, Michael Cohen, Stormy Daniels, Todd Blanche

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’otage français Louis Arnaud détenu en Iran a été libéré – Libération – .
NEXT Les questions de sécurité de l’euro et de l’arbitrage seront strictes – 12/06 – .