Les Oilers veulent se ressaisir après une moitié de match plus difficile

Les Oilers veulent se ressaisir après une moitié de match plus difficile
Les Oilers veulent se ressaisir après une moitié de match plus difficile

(Edmonton) L’entraîneur-chef Kris Knoblauch avait besoin de quelqu’un – n’importe qui – pour prendre les commandes.

Josué Clipperton

- Canadienne

Les Oilers d’Edmonton sombraient après un bon départ lors du troisième match de la finale de la Conférence Ouest contre les Stars de Dallas, lundi.

Connor McDavid a commencé le match en force, établissant le premier but de l’équipe de l’Alberta avant d’en marquer un. Il a donné une avance de 2-0 à son équipe en première période, à la fin de laquelle les Stars n’ont décoché que trois tirs.

Cependant, l’élan a décidément changé pendant l’entracte et les Oilers n’ont pas été en mesure de réagir rapidement.

Toutes les combinaisons que Knoblauch a envoyées sur la glace n’ont pas réussi à ralentir les Stars lors d’une séquence désastreuse de 10 minutes en début de seconde. Les visiteurs en profitaient pour enchaîner les sursauts offensifs.

La ligne de McDavid n’a pas pu démarrer. Leon Draisaitl et ses ailiers n’ont pas fait mieux, pas plus que les troisième et quatrième trios. Avant qu’ils ne s’en rendent compte, les Oilers menaient 3-2.

Les Oilers ont finalement repris leurs repères sur la glace pour égaliser le match 3-3 avant que Jason Robertson ne complète son tour du chapeau au milieu de la troisième période pour les Stars. Ce dernier s’est imposé 5-3 pour prendre une avance de 2-1 dans la série.

«Nous nous sommes éloignés de notre match», a déclaré mardi Knoblauch, qui dirige une équipe de la Ligue nationale de hockey pour la première fois cette saison. Je ne veux rien enlever aux Stars. Ils ont joué une bien meilleure période dans la seconde que dans la première. Mais je reviens à ce que nous avons fait.

« Il y a des choses que nous n’avons pas faites en deuxième année et que nous avons faites en première année. »

Cela inclut l’incapacité d’effectuer des jeux simples à la ligne bleue des Oilers et des couvertures bâclées dans la zone défensive – un manque d’attention aux détails qui est apparu à divers moments ce printemps.

Les Oilers ont notamment laissé filer une avance de 4-1 lors du premier match du deuxième tour face aux Canucks de Vancouver avant de commettre quasiment la même erreur avec un score de 3-0 lors de la rencontre finale.

Puis il y a eu le revirement radical de lundi.

« Ce ne sont que des petits détails », a soutenu Knoblauch, à la veille du quatrième match à Edmonton. Pour réussir, ces petits détails ne sont pas négociables. Si nous voulons réussir, nous avons besoin que tout le monde le fasse à chaque fois. »

Les Oilers n’ont pas marqué de but en troisième période dans cette série et ont une fiche de 0-4 depuis le début des séries éliminatoires lorsque le tableau d’affichage indique une égalité après 40 minutes de jeu. Ce fut le cas lors des deux derniers matchs.

«Nous n’avons pas fait du bon travail pour mettre la touche finale aux matchs», a déclaré Draisaitl. C’est généralement un point fort de notre équipe. »

Les Oilers tiraient de l’arrière 2-1 sur les Canucks avant le quatrième match à domicile et n’ont pas l’intention de s’écarter de leur plan de match.

“Il n’y a pas de quoi s’énerver, il n’y a pas de quoi bouder”, a déclaré Hyman. Nous avons déjà été dans cette situation. Nous avons une belle opportunité lors du quatrième match à domicile de transformer cette série en deux sur trois.

«C’est l’état d’esprit que nous devrions avoir. »

Mais si les choses ne se passent pas comme prévu, les Oilers devront trouver une meilleure réponse, sinon ils se retrouveront au bord du gouffre.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV NBA – Jayson Tatum et Jaylen Brown mènent les Boston Celtics à une victoire au titre
NEXT Zinedine Zidane, un vomi dans la légende ! – .