Minsep – Fécafoot : le ton monte

Minsep – Fécafoot : le ton monte
Minsep – Fécafoot : le ton monte

Nous avons eu droit à une scène incroyable ce matin au siège de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). En effet, le sélectionneur national, Marc Brys, était attendu pour une séance de travail. Le Belge est arrivé avec tout le staff nommé par le ministre des Sports et de l’Éducation physique (Minsep). Dans cette délégation se trouvait également Cyrille Tollo, conseiller technique n°1. Il a d’abord été bloqué à l’extérieur avec les autres membres du staff technique avant de regagner le bâtiment.

La querelle est montée d’un cran. Le face à face Cyrille Tollo – Samuel Eto’o Fils a laissé tout le monde sous le choc. Les paroles étaient « violentes » et les curieux étaient stupéfaits par cette envolée lyrique. Cyrille Tollo a été prié de quitter la Fécafoot sous l’ordre de Samuel Eto’o. La réunion n’a plus eu lieu car Marc Brys et ses adjoints sont partis.

Face à cette situation qui ternit l’image du football et du Cameroun en général, la sortie de crise n’est pas pour demain. L’image de marque du Cameroun, construite au fil des décennies, en prend un sérieux coup, même au niveau international.

Je suis curieux de voir jusqu’où nous irons avec cela. J’ai eu froid aux yeux en voyant cet échange entre Samuel Eto’o et Cyrille Tollo. Nous sommes dans une mauvaise passe. Personne n’est prêt à baisser la garde. Nous sommes dans une mauvaise passe. Nous sommes la risée du monde avec cette affaire de coach. Les partisans sont divisés entre pro et anti Eto’o

Idriss Nlend, supporter des Lions Indomptables

Cette situation a contribué à renforcer les tensions qui existent entre le ministère des Sports et la Fécafoot depuis plusieurs semaines déjà. Un environnement délétère à moins de deux semaines du match contre le Cap-Vert. C’est dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026. Ce feuilleton n’a pas encore livré son dernier épisode car Samuel Eto’o n’est pas prêt de « lâcher prise ».

Ne me dérangez pas sur mon lieu de travail. Vous n’avez pas votre mot à dire ici. Quand je viens au ministère, je vous respecte. Ici, je suis le seul patron. C’est la dernière fois. Appelez la sécurité et jetez-le dehors.

Samuel Eto’o à Cyrille Tollo

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les Trois Lions ont difficilement gagné ! – .
NEXT Nathan Géraud et Tom Combourieu de retour de France