Limoges déclassée pour raisons financières

Limoges déclassée pour raisons financières
Limoges déclassée pour raisons financières

La Ligue nationale de basket (LNB) a annoncé mardi 28 mai qu’elle refusait d’impliquer le Limoges CSP, club historique en grande difficulté financière, dans les championnats professionnels de la saison prochaine. Le club de Limougeaud, entendu une nouvelle fois mardi par la Direction nationale du conseil et du contrôle de gestion (DNCCG), le gendarme financier de la Ligue, dispose d’un délai de huit jours pour « déposer un recours gratuit » avec ce dernier « en apportant de nouveaux éléments tangibles »selon la LNB.

La DNCG pointe du doigt « le manque de sincérité des hypothèses » états financiers publiés lors des auditions par la direction du club, qui avait pris des engagements « quant à l’arrivée de nouveaux investisseurs afin de redresser la situation ». Il met également en évidence « des retards avérés dans le paiement des dettes fournisseurs, des dettes fiscales et sociales » depuis “des éléments susceptibles de remettre en cause la continuité de fonctionnement du club”.

En grande difficulté financière lors de ses précédentes comparutions devant l’instance, le CSP avait obtenu le 15 mai un délai de treize jours après l’annonce de l’arrivée comme investisseur de Lionel Peluhet. Ce cadre national d’Intermarché et amoureux de longue date du club, soutenu par les autorités locales, s’est dit prêt à injecter 1,2 million d’euros de sa poche pour son rachat et avait adressé des documents communs avec la direction actuelle du CSP pour rassurer le gendarme financier. Le 16 mai, le patron de la DNCCG, Patrick Hianasy, a indiqué que « la solution Lionel Peluhet [était] le seul “ prendre en main les destinées du CSP et que son projet lui semblait “crédible”.

Toutefois, selon une Source proche du dossier, aucun accord n’a été trouvé depuis entre Lionel Peluhet et la propriétaire du CSP, Céline Forte, veuve de l’ancien joueur et président Frédéric Forte décédé en 2017.

Le CSP, 11 fois champion de France et premier club français champion d’Europe tous sports confondus, en 1993, évolue en première division depuis 2012. Cette saison il a maintenu sa présence sur le terrain en terminant 13e.e de la saison régulière après avoir été sanctionné d’un retrait de trois victoires et d’une amende de 15 000 euros par la DNCCG pour “manque de sincérité dans ses comptes”. Cette sanction a été réduite en appel à un retrait de deux victoires et à 10 000 euros d’amende.

Le Monde avec l’AFP

Réutiliser ce contenu
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La condamnation de Trump fermera-t-elle la porte de la Maison Blanche ? – .
NEXT « Ce n’est plus une priorité »… Anne Hidalgo décide de reporter sa baignade dans la Seine après les élections législatives