Vainqueur de sa première course par étapes, jusqu’où ira Axel Laurance ? – .

Vainqueur de sa première course par étapes, jusqu’où ira Axel Laurance ? – .
Vainqueur de sa première course par étapes, jusqu’où ira Axel Laurance ? – .

Jusque-là, son seul succès au classement général d’une course par étapes remonte à sa première saison dans la catégorie junior. A Penn-ar-Bed 2018 où celui qui portait à l’époque les couleurs de Véloce Vannetais s’est montré le plus régulier du Pays d’Iroise, là, tout au bout du Finistère. Axel Laurance n’avait pas encore 17 ans.

Cinquième victoire

Depuis, le natif de Lorient, venu au cyclisme via les pistes de BMX et les circuits de cyclo-cross, a clairement tracé sa voie : devenir professionnel en janvier 2022 au sein de la formation B&B Hôtels avec qui il signe ses premiers temps forts (2e lors de la Bretagne Classic à Plouay derrière Van Aert, succès d’étape sur le Tour de Croatie), le champion du monde U23 2022 a remporté dimanche sa cinquième victoire parmi l’élite. La quatrième de l’année en course (après une étape de l’Etoile de Bessèges devant Pedersen, une étape du Tour de Catalogne dans le WorldTour et la 2ème étape de ce Tour de Norvège). La première d’une course par étapes donc.

« Je n’avais jamais eu l’occasion de me battre pour conserver un maillot de leader auparavant, j’ai réussi à gérer la situation. Désormais, je sais que j’en suis capable», confie le Morbihannais de Cléguer (près de Plouay) qui a posé une autre barrière en Scandinavie lors de l’étape reine et sa finale très musclée (5,5 km à 8,7%). « Je l’ai fait à fond, je voulais juste me tester, même si cela signifiait exploser. Je me suis surpris. C’est intéressant pour la suite», confie celui qui, dès sa première saison en équipe première d’Alpecin, s’est révélé à un haut niveau.

Tour de Suisse oui, Tour de France sans doute

« L’hiver dernier, j’avais l’impression d’avoir atteint un plateau. Maintenant, je me sens plus solide dans les bosses, je peux jouer devant. Gagner m’a rapidement mis en confiance et faire les plus grandes courses du calendrier (il a participé à Milan-San Remo et au Tour des Flandres et Liège-Bastogne-Liège) m’a beaucoup apporté. Quoi qu’il en soit, j’ai toujours dit que ce qui m’intéressait dans le cyclisme, c’était de gagner des courses. On peut faire 25 deuxièmes places dans sa saison, si on ne gagne pas… En Catalogne par exemple, quand j’ai vu la ligne d’arrivée, je me suis dit combien c’était impossible de finir 2e ou 3e. Je m’affirme à un autre niveau même si je sais que j’ai encore des marches à gravir”, ajoute le fils de Franck (ancien pro) et Manuella (ancienne championne de Bretagne juniors), petit frère de Typhaine (ancienne championne de France) désormais looké. avec un regard différent dans le peloton international. (« Tout le monde sait que je prends un grand départ, tout le monde veut prendre mon volant »). Au sein de sa propre équipe, Axel Laurance a également changé de statut. Le puncheur morbihannais a gagné du terrain : il aura carte blanche sur le prochain Tour de Suisse (sa prochaine compétition après un stage en altitude à La Plagne) et devrait accompagner le duo de choc Mathieu van der Poel – Jasper Philipsen lors du prochain Tour de France. «Disons que c’est sur la bonne voie», sourit-il. “J’ai vraiment envie d’y aller, je pense que je peux être utile.”

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Nathan Géraud et Tom Combourieu de retour de France