ce que vous devez savoir sur la Croatie

ce que vous devez savoir sur la Croatie
ce que vous devez savoir sur la Croatie

Le parcours qualificatif et le groupe

La Croatie a attendu la dixième et dernière journée pour décrocher son billet pour l’Euro 2024. Les Croates se sont imposés sur la plus petite des marges face à l’Arménie (1-0) pour s’emparer de la deuxième place du groupe D, devant le Pays de Galles et une longueur derrière la Turquie. Tenus en échec (1-1) par les Gallois lors de leur premier match de qualification, les Vatreni, défaits par les hommes de Robert Page lors du match retour puis face à la sélection turque de Vincenzo Montella, n’ont pas connu un parcours sans histoire. piège. De quoi, malgré tout, accéder au groupe B de la compétition où les troupes de Zlatko Dalić auront fort à faire. Opposés à l’Espagne, le 15 juin, les Croates défieront ensuite l’Albanie et l’Italie. Un groupe retenu pour une équipe finaliste de la Ligue des Nations 2023 et éliminée en huitièmes de finale lors des deux derniers Championnats d’Europe (2016 contre le Portugal et 2021 contre la Roja).

Le reste après cette annonce

Qualités et faiblesses

Année après année, compétition après compétition, le bassin croate reste toujours impressionnant, même si le pays compte moins de 4 millions d’habitants. Que dire, à ce propos, de la génération de 2018, finaliste de la Coupe du monde en Russie et toujours très présente. De Kovacic à Brozovic en passant par Perisic et même Kramaric, la Croatie peut, aujourd’hui, s’appuyer sur de nombreux cadres inamovibles, à commencer par l’inoxydable Luka Modric (174 sélections, 24 buts). En plus de ses piliers, la 10ème sélection au classement FIFA peut également compter sur d’autres éléments talentueux, à l’image de Gvardiol, Vlasic, Pasalic, Majer et Stanisic. Réputés pour leur solidité défensive, les Vatreni, étincelants au milieu de terrain, devraient, une nouvelle fois, se concentrer sur leur jeu de possession. Il faut dire qu’avoir dans son effectif un métronome comme le joueur du Real Madrid, secondé par Brozovic, Kovacic et parfois Majer, rend les choses plus faciles. Dalic a également conservé son 4-3-3 au plus bas, lui permettant d’être davantage un protagoniste du jeu, même si cela impliquait parfois de tomber dans un jeu stéréotypé et prévisible. Le seul bémol ? Ce manque d’efficacité offensive parfois constaté où aucun buteur ne semble vraiment se démarquer.

Lire
Euro 2024 : les joueurs croates rencontreront le pape François

L’entraîneur : Zlatko Dalić

En poste depuis 2017, Zlatko Dalić continue de faire l’unanimité au sein de cette sélection. Arrivé en urgence quelques mois seulement avant la Coupe du monde en Russie, le sélectionneur a su remporter les barrages et sortir vainqueur face à la Grèce. Finaliste contre les Bleus après un parcours épique (1er de son groupe avec une démonstration contre l’Argentine, puis qualification aux tirs au but contre le Danemark puis la Russie, avant de battre l’Angleterre en demi-finale après prolongation), la Croatie manque de peu de remporter le titre suprême. Pas de quoi décourager l’ancien entraîneur d’Al-Ain aux Emirats Arabes Unis. Eliminé en huitièmes de finale du dernier Euro, le technicien de 57 ans a néanmoins su rebondir en emmenant ses troupes en demi-finale de la Coupe du monde au Qatar. Sortie par l’Argentine, sacrée quelques jours plus tard, la Croatie a même arraché la troisième place de la compétition en battant le Maroc. Prolongé sur le banc croate, en mars 2023, jusqu’en 2026, Dalić aura aussi pu emmener son groupe jusqu’en finale de la dernière Ligue des Nations, finalement remportée par l’Espagne. Toujours enclin à communiquer avec ses joueurs, il a finalement progressivement gagné la confiance de ses hommes, quitte à s’en tenir à certains de ses principes de jeu. Il ne reste plus qu’à franchir cette étape supplémentaire et ainsi devenir le héros de toute une équipe. personnes.

Le reste après cette annonce

La star : Luka Modric

Un dernier tour ? Star incontournable de la Croatie, immense célébrité dans son pays et à la tête d’un palmarès absolument colossal, le milieu de terrain du Real Madrid, en fin de contrat avec les Merengues, reste une référence à son poste. Si son avenir suscite aujourd’hui de nombreuses interrogations, le Ballon d’Or 2018, aujourd’hui âgé de 38 ans, restera logiquement l’un des hommes clés de cette sélection. Doté d’une vision de jeu exceptionnelle, d’une qualité de passe bien supérieure à la moyenne et d’une technique exceptionnelle, l’ancien joueur de Tottenham tentera de porter ses coéquipiers jusqu’à la victoire finale. Capitaine incontesté et avec 174 sélections (24 buts), le natif de Zadar aura forcément à cœur de briller, lui qui pourrait, avant cela, s’offrir une 6e Ligue des champions avec le Real Madrid, face au Borussia Dortmund le 1er juin prochain. Quoi de mieux alors qu’un titre avec son pays pour terminer sa carrière sur la meilleure note ? Réponse dans les semaines à venir.

L’attraction : Josko Gvardiol

A 22 ans, le défenseur de Manchester City, auteur de 41 matches toutes compétitions confondues (5 buts et 2 passes décisives) sera l’une des grandes attractions de cet Euro en Allemagne. Formé au Dinamo Zagreb avant de rejoindre le RB Leipzig, le prodige croate, qui a malgré tout souffert dans son duel avec Lionel Messi lors de la dernière Coupe du Monde, confirme aujourd’hui tous les espoirs placés en lui au sein de la charnière centrale des Citizens. Grand artisan de la solidité défensive des Skyblues, champions d’Angleterre pour la dixième fois de leur histoire, le gaucher d’1m85 impressionne par sa puissance et sa polyvalence. Rapide, adroit devant le but et déjà considéré comme un véritable meneur d’hommes, le natif de Zagreb dirigera logiquement la défense de Vatreni. Doté d’une excellente lecture du jeu, d’un très bon sens du timing et de grandes qualités techniques, il sera donc attendu au tournant, notamment pour stopper l’enthousiasme offensif de l’Espagne, de l’Italie et de l’Albanie, futurs adversaires de la sélection croate.

Le reste après cette annonce

Calendrier de la Croatie

  • Espagne – Croatie : samedi 15 juin à 18h à Berlin

  • Croatie – Albanie : mercredi 19 juin à 15h à Hambourg

  • Croatie – Italie : lundi 24 juin à 21h à Leipzig

La liste des 26 joueurs :

Gardiens : Dominik Livakovic (Fenerbahçe), Ivica Ivusic (Pafos) et Nediljko Labrovic (Rijeka)

Le reste après cette annonce

Défenseurs : Domagoj Vida (AEK Athènes), Josip Juranovic (Union Berlin), Josko Gvardiol (Manchester City), Borna Sosa (Ajax Amsterdam), Josip Stanisic (Bayer Leverkusen), Josip Sutalo (Ajax Amsterdam), Martin Erlic (Sassuolo) et Marin Pongracic (Lecce)

Environnements : Luka Modric (Real Madrid), Mateo Kovacic (Manchester City), Marcelo Brozovic (Al-Nassr), Mario Pasalic (Atalanta), Nikola Vlasic (Torino), Lovro Majer (Wolfsburg), Luka Ivanusec (Feyenoord), Luka Sucic (RB Salzbourg) et Martin Baturina (Dinamo Zagreb)

Attaquants : Ivan Perisic (Hajduk Split), Andrej Kramaric (Hoffenheim), Bruno Petkovic (Dinamo Zagreb), Marko Pjaca (Rijeka), Ante Budimir (Osasuna) et Marco Pasalic (Rijeka)

Réservistes : Borna Barisic (Glasgow Rangers), Duje Caleta-Car (Olympique Lyonnais), Kristijan Jakic (Augsburg), Dominik Kotarski (PAOK), Toni Fruk (Rijeka), Marin Ljubicic (LASK), Igor Matanovic (Kalsruhe), Niko Kristian Sigur ( Hajduk Split) et Petar Sucic (Dinamo Zagreb)

Pub. LE 27/05/2024 20h06
Mise à jour 27/05/2024 20h33

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Polémique entre Mario Langlois et TVA Sports : punition à venir
NEXT Noè Ponti forfait pour les demi-finales – rts.ch