« Damien Comolli n’a pas cherché à comprendre… » L’ancien du FC Barcelone raconte son appel avec le président du TFC

« Damien Comolli n’a pas cherché à comprendre… » L’ancien du FC Barcelone raconte son appel avec le président du TFC
« Damien Comolli n’a pas cherché à comprendre… » L’ancien du FC Barcelone raconte son appel avec le président du TFC

l’essentiel
Aujourd’hui âgé de 27 ans, le joueur formé à la Masia est rentré chez lui depuis l’été dernier, à la recherche d’une nouvelle opportunité, à Toulouse ou ailleurs. Mais son histoire, le TFC, a toujours été « assez particulière »…

Théo Chendri reste attaché à ses racines. Né à Toulouse, ce footballeur surdoué a débuté son aventure avec le football à Aussonne, avant de rejoindre Colomiers pour évoluer en U14-U15 Elite. Repéré puis recruté par le FC Barcelone alors qu’il évoluait au centre de pré-formation de Castelmaurou, le joueur de 27 ans (depuis lundi) avait reçu une offre de contrat de stagiaire professionnel de la part du TFC à son départ du Barça, avant de finalement professionnel de l’enseigne à Nantes. Des années plus tard, il propose ses services au club toulousain.

Lire aussi :
«C’est un projet qui me tient à cœur», confie Théo Chendri, le toulousain formé au FC Barcelone qui participera à la Coupe du monde des Rois.

« J’ai essayé de les contacter lorsque j’ai quitté le Danemark (fin 2020, NDLR), nous a confié le Toulousain lors d’un long entretien. C’était Comolli que j’avais au téléphone, mais je pense qu’il n’a pas compris que c’était moi. Je ne pense pas non plus qu’il sache qui je suis. Il n’a pas essayé de comprendre. recruteurs pour ça. Je ne sais même pas s’il a compris que j’étais footballeur… C’était assez particulier», raconte le milieu offensif, finalement revenu à l’été 2023 dans la région toulousaine après des aventures en Espagne.

« Plusieurs fois, j’étais sur le point de signer… »

« Ce que je voulais, à ce moment-là, c’était pourquoi ne pas bénéficier d’un entraînement avec l’équipe réserve. Je pense que cela n’aurait pas pu se faire de toute façon, car Toulouse a un système de recrutement par la donnée qui est très particulier”, ajoute-t-il. Théo Chendri explique également qu’il est revenu au Stade récemment, des années plus tard, après avoir assisté à ses premiers matchs au « petit Wembley » : « J’ai vu que le stade était presque plein maintenant, mais à l’époque, si on atteignait 10 000 spectateurs, c’était déjà beau.

Lire aussi :
TFC : « Il est temps pour moi de prendre un nouveau virage… » Moussa Diarra officialise son départ du club dans un long message

A l’époque, avant son départ à Barcelone, tout le monde voulait s’offrir le crack de Colomiers. « J’avais une relation particulière avec Toulouse, car dès mon plus jeune âge, même si je n’ai jamais joué au TFC, j’allais toujours m’entraîner avec le club. Plusieurs fois, j’ai été sur le point de signer un permis, lorsque j’avais 10-11-12 ans. La pré-formation, ou encore le centre de formation… Il y a toujours eu un intérêt de la part du TFC. […] Mais oui, j’avais une relation assez particulière avec ce club. Cela ne me dérangerait pas de porter les couleurs du Tef», confie celui qui fêtera bientôt ses 27 ans et qui a été sélectionné pour disputer la Coupe du monde des Rois avec la France.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le journaliste sportif Olivier Ménard victime d’une violente agression à son domicile
NEXT Nathan Géraud et Tom Combourieu de retour de France