Ergin Ataman (Panathinaikos) : « Merci à Giannis Antetokounmpo ! »

Ergin Ataman (Panathinaikos) : « Merci à Giannis Antetokounmpo ! »
Ergin Ataman (Panathinaikos) : « Merci à Giannis Antetokounmpo ! »

Ergin Ataman (entraîneur du Panathinaïkos) : « C’est une sensation incroyable. Ce soir (Dimanche), nous avons obtenu l’un des résultats les plus incroyables de l’histoire du basket européen. Le Panathinaikos revient au sommet après avoir été 17ème au classement l’année dernière, après avoir attendu de nombreuses années de revenir au Final Four… Gagner le titre avec environ 15 000 fans du Panathina avec nous. Après un match fou, qu’on a très mal commencé en leur donnant 36 points, tout le monde, peut-être vous en premier lieu, pourrait commencer à penser que cette finale allait être très ennuyeuse.

Mais nous n’y avons jamais pensé, ni pendant les temps morts, ni dans les vestiaires. Nous nous sommes concentrés sur l’augmentation du niveau d’agression et de défense. Le match a tourné en notre faveur dans le troisième quart-temps, où nous les avons tenus à 7 points, puis nous avons gardé le contrôle du match. La dernière période, nous avons joué un basket parfait. Le Real est sans aucun doute l’une des meilleures équipes cette saison. Mais comme toujours dans l’histoire de la compétition, le premier de la saison régulière n’a pas remporté le titre, et nous sommes champions. (il rit) !

Après le match, Krunoslav Simon et Vasilije Micic, avec qui nous avons gagné deux fois (l’Euroligue, en 2021 et 2022) à Efes, est venu faire la fête avec moi. C’était super. Et merci aussi à Giannis Antetokounmpo, qui m’a félicité et m’a dit que j’étais le meilleur entraîneur du monde. Venant d’un double MVP de la NBA, cela me rend très fier. Parce qu’il n’a pas dit « de l’Europe », mais plutôt « du monde ». Alors… Merci Giannis ! »

« On peut être tenté de penser qu’une victoire ou une défaite dicte la réussite ou non de notre saison. La réalité est que je suis fier de mes joueurs”

Chus Mateo, entraîneur du Real Madrid

Chus Mateo (entraîneur du Real Madrid) : « Félicitations au Panathinaïkos. Ils méritaient de gagner ce soir. Ils ont réalisé une deuxième mi-temps fantastique. En parlant de match, c’est la finale qui conclut une saison régulière très difficile durant laquelle nous avons fait un travail remarquable. Bien sûr, on peut être tenté de penser qu’une victoire ou une défaite dicte la réussite ou non de notre saison. La réalité est que je suis fier de mes joueurs. Ils se sont toujours battus pour réaliser ce doublé. Nous n’avons pas réussi, mais nous avons essayé.

Ce n’est pas facile à suivre. Nous nous sommes battus jusqu’aux trois dernières minutes. Je dois dire qu’en première mi-temps, on a compris ce qu’il fallait faire face à leur défense. Ils ont haussé leur niveau physique après le retour des vestiaires, et on a commencé à perdre notre énergie. Nous avons commencé à trop tirer de l’extérieur. Kostas Sloukas a réalisé les tirs les plus importants dans les moments chauds qui ont fait la différence. Nous avons deux options aujourd’hui : pleurer, ce que nous pouvons faire ce soir, ou nous lever. C’est ce que nous ferons demain, nous nous battrons jusqu’à la fin de la saison. C’est le sport, parfois on gagne, parfois on perd. Nous devons montrer que le caractère d’une équipe du Real est de respecter le résultat et de toujours continuer à travailler. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ligue 2. Alan Kérouédan, première recrue du GF38
NEXT L’UEFA a inspecté le stade du Roudourou à Guingamp pour la Ligue des Champions