Geoffrey Cantin-Arku a tenu sa promesse avec une belle prestation

Geoffrey Cantin-Arku a tenu sa promesse avec une belle prestation
Geoffrey Cantin-Arku a tenu sa promesse avec une belle prestation

MONTRÉAL – Geoffrey Cantin-Arku ne tient pas sa langue dans sa poche, mais il tient parole et c’est tout à son honneur.

Lancé dans la mêlée vers la fin du premier quart, le secondeur québécois s’est démarqué même s’il s’agissait de sa première sortie dans la Ligue canadienne de football.

Bien sûr, son talent n’a jamais fait de doute puisqu’il a failli être recruté dans la NFL et les Dolphins de Miami l’ont invité à un mini-camp de recrue.

Mais Cantin-Arku avait promis de signaler aux Alouettes – qui l’ont repêché neuvième au total – si ce test ne fonctionnait pas et il a également assuré qu’il ne tarderait pas à jouer.

On peut dire que c’est déjà deux sur deux pour le sympathique athlète qui porte le numéro 19.

Il n’était sur le terrain que depuis quelques minutes lorsqu’il a provoqué un échappé qui a été récupéré par les Alouettes. Ensuite, il fallait être très distrait pour ne pas le remarquer sur le terrain car il était constamment impliqué dans l’action. Son impact a même gêné un adversaire des Argonautes avec qui il a eu une conversation intrigante.

Parfois prudent à l’improviste après un match, l’entraîneur-chef Jason Maas a reconnu qu’il s’était démarqué.

« Cela semble très bien correspondre à la défense que nous jouons : nous survolons le terrain et nous plaçons en puissance. La première impression, c’est qu’il a été impliqué jusqu’à la fin des matchs et c’est toujours bon à voir”, a noté Maas.

Pour l’instant, le secondeur de 25 ans est encore en train de s’adapter, mais cela ne le ralentit pas trop.

« Il montre qu’il s’adapte très rapidement et j’attends de lui qu’il s’améliore chaque jour. Il semble prêt à relever le défi de la LCF», a déclaré Maas.

Pour l’ancien élève de Memphis et de Syracuse University, il n’était pas question de sauter des étapes.

« Je suis satisfait, mais j’ai encore du travail à faire pour mieux exécuter les projets. Je m’habitue au rythme et à la taille du peloton, mais ça vient», a-t-il déclaré entouré de journalistes.

En plus d’avoir exposé son potentiel, Cantin-Arku disputait son premier match en sol québécois depuis de nombreuses années. Les sources de motivation ne manquaient donc pas pour le joueur de Lévis.

« Ma famille était dans les tribunes depuis 17 heures, elle était prête. C’était amusant de pouvoir jouer devant eux. C’était un sentiment vraiment spécial de revoir ma mère, mes frères, sœurs, oncles et tantes. Je suis très excité de jouer à Montréal et de voir l’engouement autour de l’équipe», a déclaré celui qui a terminé sa soirée avec quatre plaqués en défense et un sur les unités spéciales.

Parlant de famille, les Alouettes ont souvent mis l’accent sur l’aspect familial de l’organisation depuis l’arrivée de Maas.

L’entraîneur principal a apprécié la performance de son équipe lors de ce match préparatoire, mais il a également souligné l’attitude constructive de ses joueurs.

« J’ai adoré la façon dont les gars étaient attentifs sur la touche, encourageant les autres. Nos vétérans, qui ont rapidement quitté le match, ont continué à prodiguer des conseils aux plus jeunes. C’est ce qui définit notre équipe, j’en suis très fier », a conclu Maas.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV voici les bonus pour l’Euro 2024
NEXT Nathan Géraud et Tom Combourieu de retour de France