Basket-ball. Mounir Bernaoui, le carreau au pire moment pour Caen BC

Basket-ball. Mounir Bernaoui, le carreau au pire moment pour Caen BC
Basket-ball. Mounir Bernaoui, le carreau au pire moment pour Caen BC

Par

Aline Chatel

Publié le

26 mai 2024 à 13h07

Voir mon actualité
Suivre le sport à Caen

Ce n’est jamais le bon moment pour se blesser, mais cela peut parfois être le pire. Mounir Bernaoui (9,4 points, 6,8 rebonds cette saison) connaît son métier. La saison dernière, l’intérieur du Caen Basket Calvados s’est déchiré le soléaire au début de la demi-finale retour des éliminatoires face à Loon-Plage. Il n’a pas pu disputer le match de soutien et Caen a été éliminé après un deuxième revers face aux Nordistes. Un an plus tard, une entorse à l’avant-pied et une déchirure osseuse l’obligent à assister de loin à la fin de la saison de son équipe.

« C’est un truc de fou »

Mounir Bernaoui est tombé au pied d’un partenaire à l’entraînement, mardi 21 mai 2024. « Se blesser deux années de suite, c’est fou », déplore-t-il. En plus, je n’ai pas raté un seul match cette saison, pas même un match amical ! Je suis dégoûté, même si j’ai eu le temps de le digérer. Ce sont des choses que nous ne pouvons pas contrôler. J’ai l’habitude de m’entraîner à intensité, sinon je n’ai pas beaucoup de rythme le week-end. »

Le capitaine de Radio-Canada a très vite compris qu’il ne pouvait pas faire la guerre à son propre peuple.

Je n’arrivais pas à mettre le pied à terre mais je me suis dit : au pire, je ne m’entraînerai pas de la semaine et je jouerai vendredi. J’ai passé un scanner trois heures après l’entraînement et j’ai vu qu’il était mort.

Mounir Bernaoui, capitaine du Caen BC

Le Toulousain a contracté une blessure rare. « Il fallait que ça m’arrive… » Cela ne pouvait pas être pire puisqu’il se retrouvait avec un match à 15 points et 14 rebonds face à Tours, en quart de finale retour des playoffs (87-71). « Si je faisais ça à chaque match, je ne pense pas que je serais en N1, sourit-il. Mais j’avais retrouvé un peu de rythme. C’est la loi du sport… »

Caen perd son meilleur rebondeur

Sans Mounir Bernaoui, Caen est privé d’un de ses éléments majeurs. Cela s’est bien vu vendredi 24 mai 2024 à Mulhouse (77-67). « On a souffert au rebond, car c’est notre meilleur rebondeur, observe Stéphane Eberlin. Dans le jeu, nous avons les joueurs dont nous avons besoin pour rivaliser. Nous ne devons pas chercher d’excuses. C’est à chacun de faire un peu plus, de donner un peu plus. »

Que peut donner Mounir Bernaoui sur le banc ? « Je vais essayer de faire ce que je peux, encourager les gars, être là pour eux. » Le poste 4 doit conserver un rôle dans la vie du groupe, même s’il ne s’estime pas essentiel.

Nous avons une équipe avec beaucoup de leaders vocaux, cela ne m’inquiète pas. Yann (Siegwarth), Perfect (Njiba), Wendell (Davis) peuvent prendre la parole.

Mounir Bernaoui

Vendredi 31 mai 2024, Mounir Bernaoui va cependant donner de la voix pour pousser ses coéquipiers vers la demi-finale retour. « Si nous faisons preuve d’une grande intensité tout au long du match, nous avons une chance de les battre. Tout le monde se réunira. On joue à la maison, on aura moins de chance de rater des choses simples. »

Vidéos : actuellement sur -

Pendant que son équipe dégringole, Mounir Bernaoui patiente. Il ne pourra pas remettre les pieds sur terre avant un mois. Vous devrez alors passer par une rééducation. Les vacances ne seront pas faciles.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Sous la pluie, Toyota mène la danse mais attention à la concurrence
NEXT Nathan Géraud et Tom Combourieu de retour de France