Le club d’athlétisme franchit un nouveau seuil

Le club d’athlétisme franchit un nouveau seuil
Le club d’athlétisme franchit un nouveau seuil

l’essentiel
Athlé 632, le club d’athlétisme qui regroupe différentes communes du sud-ouest de Toulouse, s’est qualifié pour une toute nouvelle division nationale. Cet exploit en fait l’une des plus grandes associations sportives d’Occitanie. Jean-Michel Falcou, président de la section Tournefeuille, fait le point sur ces dernières performances.

Votre club, l’Athlé 632, a réalisé une performance historique lors de la dernière rencontre. Pouvez-vous nous expliquer cet exploit ?

Nous atteignons la Nationale 1B. Bien que l’athlétisme soit un sport individuel, les interclubs constituent une remarquable compétition collective. Toutes les équipes comptent des athlètes de toutes les disciplines. Le nombre de points qu’ils obtiennent dépend de leur performance. Cette année, nous n’avons connu ni manquements ni faiblesses ; Tous nos athlètes ont excellé dans chaque discipline, ce qui nous a permis de progresser dans la division. Il est important de rappeler que notre club compte plus de 1 050 membres. Nous sommes le plus grand club d’Occitanie.

Qu’est-ce qui a été mis en place pour atteindre une telle performance ?

Nous avons un directeur sportif qui coordonne l’action de nos coachs. Nous employons trois personnes à temps plein. Et surtout, nous privilégions un véritable état d’esprit. La concurrence est là, mais ce n’est pas tout. Nous nous efforçons de conserver une taille humaine et de favoriser les interactions intergénérationnelles. Cela commence avec les enfants de 5 ans et plus et s’étend aux adhérents de 70 ans, voire 80 ans, grâce à notre structure sportive et sanitaire. Les seniors participent par exemple à des séances de renforcement musculaire et de marche nordique. Toutes ces activités favorisent un climat intergénérationnel. Ce n’est pas seulement de la compétition, même si elle est importante, c’est un tout.

Qu’est-ce qui va réellement changer ?

C’est une étape, c’est progressif. L’année prochaine, nous nous retrouverons avec des clubs d’autres régions et des déplacements plus lointains. Nos jeunes athlètes feront face à un peu plus de compétition. Heureusement, notre progression a été progressive, ce qui nous rassure sur le plan sportif.

Quel est l’objectif futur, toujours en progression ?

Nous n’avons pas encore fixé cet objectif. L’essentiel est de progresser sereinement. Il est crucial d’éviter une montée rapide suivie d’une descente. Nous sommes confiants dans notre capacité à maintenir notre position dans ce nouveau pôle, sans quoi nous n’aurions pas franchi le pas. Nous souhaitons également que nos jeunes soient capables de se distinguer en compétition. La formation est d’une importance primordiale.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV négociations pour une pépite toulousaine à bon prix
NEXT La réponse étonnante de Michel Platini à Kylian Mbappé