Israël « a l’intention de relancer » les négociations sur les otages cette semaine

Israël « a l’intention de relancer » les négociations sur les otages cette semaine
Israël « a l’intention de relancer » les négociations sur les otages cette semaine

Une lueur d’espoir pour les familles des détenus ? Un responsable israélien a déclaré samedi à l’AFP qu’Israël “avait l’intention” de relancer les négociations cette semaine pour obtenir la libération des otages détenus dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre.

“Il y a une intention de reprendre les discussions cette semaine” et “il y a un accord” sur ce point, a déclaré à l’AFP ce responsable sous couvert d’anonymat, alors que la semaine en Israël commence dimanche.

Ce responsable n’a pas donné plus de détails sur l’accord, mais les médias israéliens rapportent que le chef du Mossad (services de renseignement israéliens), David Barnea, aurait conclu un accord avec le directeur de la CIA, Bill Burns, et le Premier ministre qatari Mohammed bin Abdelrahmane. Al-Thani lors d’une réunion à Paris sur un nouveau cadre pour les négociations.

Début mai, des pourparlers indirects entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas, via le Qatar, l’Egypte et les Etats-Unis, n’ont pas abouti à un accord de trêve associé à la libération d’otages et de prisonniers palestiniens détenus par Israël.

Vendredi, le président français Emmanuel Macron a reçu le Premier ministre du Qatar ainsi que les ministres des Affaires étrangères saoudien, égyptien et jordanien.

La guerre dans la bande de Gaza a débuté le 7 octobre après l’attaque sur le sol israélien par des commandos du Hamas infiltrés depuis Gaza, entraînant la mort de plus de 1.170 personnes, en majorité des civils, selon un décompte de l’AFP. basé sur des données officielles israéliennes.

Ce jour-là, 252 personnes ont également été emmenées en otages sur le territoire palestinien. Après une trêve en novembre qui a notamment permis la libération d’une centaine d’entre eux, 121 otages sont toujours détenus à Gaza, dont 37 sont morts, selon l’armée.

En réponse, l’armée israélienne a lancé une offensive dévastatrice sur le territoire palestinien, qui a fait au moins 35 903 morts, principalement des civils, selon le ministère de la Santé du Hamas, mouvement considéré comme terroriste par Israël, les États-Unis et l’Union européenne notamment. .

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Sheldon Keefe était prudent avec Mitch Marner en raison de sa sensibilité »
NEXT Le Raja proche d’un 13e sacre, l’AS FAR y croit toujours