Antoine Dupont en général, Jack Willis en guerrier

Antoine Dupont en général, Jack Willis en guerrier
Antoine Dupont en général, Jack Willis en guerrier

Les attaquants du Stade toulousain ont été remarquables face au Leinster dans un match intense, notamment au sol et en résistant aux nombreux mauls irlandais. Jack Willis était immense. Derrière, Antoine Dupont a guidé ses hommes malgré la pression adverse et Matthis Lebel a marqué le seul essai de son équipe.

15. Blair Kinghorn 7/10

L’arrière écossais a réalisé un beau match dans cette finale de Champions Cup, se montrant impérieux dans le jeu aérien malgré la pression adverse. Il a été précis dans toutes ses interventions, permettant souvent au Stade toulousain de se sortir de situations difficiles. Il s’est également montré décisif défensivement avec un énorme tacle sur l’ouverture du score adverse pour couper une action irlandaise (22e).e), avant de sauver la patrie juste avant la demi-heure de jeu sur une percée de Dan Sheehan. Lors des tirs au but, il a trouvé le cadre quatre fois en cinq tentatives. Il a glissé sur l’aile à l’arrivée de Thomas Ramos, toujours aussi inspiré.

Lire aussi :
Champions Cup – Blair Kinghorn (Toulouse), classe jusqu’en finale face au Leinster

14. Juan Cruz Mallia 5/10

Il pensait avoir marqué le premier essai du match lors du 2e minute de jeu sur une passe brillante d’Antoine Dupont dont le pied entre finalement en touche. L’Argentin s’est montré sérieux défensivement et il a récupéré de précieuses munitions sous un licenciement toulousain. Il a en revanche raté une passe sur un penalty joué rapidement en première période alors que l’action aurait pu être dangereuse. Il s’est glissé au centre après la sortie de Paul Costes. Il est finalement remplacé par Paul Graou en 93e minute.

13. Paul Costès 5/10

Le jeune trois-quarts centre toulousain a certes été pris par l’événement en première période, souffrant notamment dans le secteur défensif et pénalisé pour une période atone. Il montre néanmoins son avantage dès la reprise avec des tacles nombreux et décisifs. Remplacé par Thomas Ramos juste avant l’heure de jeu (59e).e). L’arrière toulousain a permis à son équipe de reprendre l’avantage à dix minutes du coup de sifflet final sur un penalty à 45 mètres dans le corner. En revanche, il a eu du mal sous les ballons hauts. Il a d’ailleurs raté un penalty au début de la prolongation, avant d’ajuster sa mire et de ne plus rater le cadre.

12. Pita Ahki (non noté)

Le régulateur de la ligne d’attaque toulousaine a dû quitter le terrain à partir du 23.e minute de jeu en raison d’une douleur à la cuisse droite. Il avait été absent pour licenciement (8e) avant de réaliser une remontée défensive risquée sur l’action où il s’est blessé. Remplacé 23e par Santiago Chocobares qui a eu peu de ballons à négocier. Il s’est fait remarquer en fin de première période avec un bon tacle dans ses vingt-deux mètres. Il a également intercepté un ballon devant sa ligne (54ee). Il avait encore l’énergie pour attaquer fort la ligne d’avantage au début de la deuxième mi-temps de la prolongation et ainsi obtenir un penalty.

11. Matthis Lebel 7,5/10

L’ailier toulousain a surtout eu du travail défensif à faire, terminant le premier acte en étant le meilleur trois-quarts haut-garonnais dans cet exercice avec notamment un retour décisif sur une percée plein axe de Rob Henshaw (24e). Il a été propre offensivement sur ses rares ballons, gagnant du terrain et assurant la continuité du jeu. Il a néanmoins raté une incroyable action test sur une passe au pied de Romain Ntamack (69e).e), poussé en touche en plongeant dans le but. Il inscrit finalement le premier essai du match en prolongation (84e) alors que Toulouse avait une supériorité numérique.

Lire aussi :
Coupe des Champions – Thomas Ramos après la victoire de Toulouse : « Nous sommes une très grande équipe, je pense qu’on peut le dire »

10. Romain Ntamack 7/10

Il forme un redoutable duo avec Jack Willis pour dépecer les attaquants irlandais. L’ouverture du score a été héroïque dans le secteur défensif. Dans l’organisation offensive, il a dû faire face aux attaques irlandaises très rapides. Il a quand même su trouver quelques solutions (quatre défenseurs battus) dont une passe du pied parfaite pour Matthis Lebel (69e).e).

9.Antoine Dupont 8/10

Il était mis sous pression derrière chaque ruck. Le capitaine toulousain a également perdu un nombre de ballons inhabituel et réalisé deux mauvaises passes dans des situations favorables dans les dix mètres adverses. Le demi de mêlée s’est parfois agacé dès le premier acte, faisant de mauvais choix. Mais Antoine Dupont est un champion sans égal, capable d’oublier les actions négatives pour réaliser immédiatement un geste décisif, comme cette égratignure à cinq mètres alors qu’il avait été intercepté sur cette action. Pénalisé à deux reprises, il a aussi trouvé un incroyable 50-22, mais a aussi gratté un ballon incroyable à la 74e.e minute. Malgré des erreurs inhabituelles, il a maintenu le Stade toulousain dans le match.

Antoine Dupont, capitaine de Toulouse, a mené son équipe vers une sixième étoile européenne
PA Images / Icon Sport – Adam Davy

8. Alexandre Roumat : 7/10

Ce n’était pas vraiment un match pour lui où la densité physique et la défense étaient à l’honneur. Il a eu peu d’occasions de montrer sa qualité de geste en attaque. Mais, avec Meafou, il fut à l’origine d’un penalty encaissé sur un contre-ruck, permettant à Kinghorn de porter le score à 6-0 (8e). En marge, il a parfois perturbé le line-up irlandais. Et surtout, il a été précieux sur les renvois irlandais où sa précision a été cruciale.

7. François Cros 7/10

Quel défenseur ! Le troisième ligne toulousain a été impressionnant dans cette rencontre, notamment au niveau de la qualité de ses tacles. Comme cette cartouche sur le troisième trio centre Doris (22e). Au total, il a été crédité de quinze plaquages. Il a été remplacé par Joshua Brennan à 69 anse procès-verbal de la réunion.

6. Jack Willis : 8/10

Encore un beau match de l’international anglais. Meilleur plaqueur des 80 premières minutes avec 23 plaquages, il a été sur tous les points de rencontre, dans toutes les batailles du jeu au sol. Il ralentissait constamment les ballons adverses. Durant la prolongation, il a continué le même travail de sape, jusqu’à terminer le match avec 30 plaquages ​​au compteur. Il mérite un vrai coup de chapeau, il a été l’un des grands artisans de la victoire toulousaine.

Lire aussi :
Toulouse – Leinster – Toulouse remporte la Coupe des Champions après une finale redoutable contre le Leinster !

5. Emmanuel Méafou : 7/10

Dès le début du match, il a enflammé la défense irlandaise pour servir Mallia le long de la ligne de touche. Puis, il met en faute la défense irlandaise sur un contre-ruck, offrant l’occasion à son buteur Kinghorn d’ajouter trois points (6-0, 8e). Une excellente première période durant laquelle il a parcouru 16 mètres ballon en main, soit plus que tout autre joueur du peloton avant toulousain. Seule la troisième ligne irlandaise Doris a fait mieux que lui dans les quarante premières minutes. Il a été remplacé par Arnold à la 55ee minute du match, avant de revenir en prolongation.

4. Thibaud Flament : 6/10

Précieux sur la ligne de touche où il était souvent visé, il a également perturbé l’alignement irlandais. Il subtilise un ballon qui aurait pu donner lieu à un essai toulousain (27ee). Il était en revanche un peu moins visible que d’habitude. Seulement sept plaquages ​​à son actif, dont deux ratés lors des 80 premières minutes de la partie. En revanche, il faisait partie des joueurs qui avaient encore du jus lors des prolongations.

3. Dorian Aldegheri : 5/10

Certainement pas sa plus belle performance. Il a été pénalisé pour un « concours » illégal dans les 22 mètres de son équipe, offrant trois points au Leinster (18e). Il a également souffert lors de la mêlée face à Porter, subissant assez régulièrement la domination de son homologue. Au total, il a été pénalisé quatre fois. Mais la mêlée a encore plus souffert après sa libération. Il a été remplacé par Mercckler à la 55ee minute qui, à l’image de la mêlée toulousaine en fin de match, a vraiment connu des difficultés.

2. Tourbe Mauvaka 6,5/10

Il a eu beaucoup d’activité : deux défenseurs battus en première mi-temps et quatorze plaquages ​​réussis, aucun échec. En revanche, il s’est fait piéger sur un ballon porté qui avançait bien par la défense du Leinster (26e). Aussi à son écoulement se trouve un lancer trop haut à l’arrière de l’alignement (32e). Mais une performance digne de son statut. Il a été remplacé par Julien Marchand à 55 anse minute du match, qui s’est avérée décisive en toute fin de prolongation avec un match gagnant, permettant à Thomas Ramos d’inscrire un ultime penalty, synonyme de victoire finale.

1. Cyril Baille 6,5/10

Un match propre pour l’international. Bonne performance en mêlée face à Furlong qui est un excellent client et bonne activité défensive en première mi-temps (6 plaquages). Il termine la rencontre avec douze plaquages ​​réussis, aucun échec. C’est lui qui a pris le relais. Caelan Doris lançait plein fer sur un retour intérieur (50e).e), ce qui aurait pu s’avérer dangereux. En attaque, comme à son habitude, il a beaucoup proposé. Il a été remplacé à l’heure de jeu par Rodrigue Neti qui, à l’image de la mêlée toulousaine en fin de match, a vraiment souffert.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Une journée dédiée aux métiers valorisants
NEXT PSG ou Naples, l’agent de Kvaratskhelia met le feu