“C’est la fin”, lance-t-il à Longoria

“C’est la fin”, lance-t-il à Longoria
“C’est la fin”, lance-t-il à Longoria

Foot – OM

OM : «C’est la fin», lance-t-il à Longoria

Publié le 25 mai 2024 à 10h00

Si cela a été récemment confirmé par l’entourage de Frank McCourt, Pablo Longoria a sérieusement envisagé de quitter l’OM en septembre dernier, après la rencontre houleuse avec les représentants des groupes de supporters. Fabrice Lamperti, journaliste de La Provence qui l’a interviewé après cet épisode, a vraiment cru que c’était la fin pour le président marseillais.

Huitième de Ligue 1,OM ne jouera pas la Coupe d’Europe la saison prochaine. Une saison décevante qui avait déjà très mal commencé, avec une élimination face au Panathinaïkos au tour préliminaire de la Ligue des Champions, puis une rencontre houleuse avec les représentants des groupes de supporters, qui s’est soldée par le départ de Marcelino Et Javier Ribalta.

« La saison était déjà terminée »

C’est à partir de ce moment-là qu’on sait que la saison ne sera plus comme avant. Je me souviens en avoir discuté avec plusieurs supporters qui me disaient que la saison était déjà terminée “, dit Fabrice Lampertijournaliste pour Provencedans le spectacle Débat sur le football à Marseille. ” C’était pour le moins orageux. Il y a eu des conséquences directes. Marcelino s’en va même s’il n’est pas visé par les partisans qui réclament le départ des quatre principaux dirigeants (Longoria, Ribalta, Tessier, Iriondo). Au départ, vous allez à l’Ajax sans entraîneur. Il n’y a pas d’entraîneur qui représente l’OM aux repas officiels qui précèdent les matchs de Coupe d’Europe.. »

“Quand je vois Longoria lors de mon entretien, je me dis que c’est la fin”

Fabrice Lamperti interviewé Pablo Longoria quelques jours après cette rencontre et en le voyant, il pensait sérieusement que c’était fini pour le président de l’OM : « Quand je vois Longoria lors de mon entretien, je me dis que c’est la fin. C’est quand même compliqué d’être président de l’OM et d’avoir ce type de réaction. Des supporters nous ont dit que certains parlaient aux dirigeants comme on parle à Marseille, un peu fort, on crie et qu’ils auraient aimé être remis à leur place. Si on nous avait remis à notre place, ce serait fini. Nous aurions ressenti l’autorité présidentielle. Nous aurions évolué. Durant toute la première partie de saison, je n’ai pas trouvé Pablo Longoria très investi. J’ai constaté qu’il avait retrouvé un peu d’énergie début février. Je le sentais à nouveau combatif mais avant je pensais qu’il allait faire ses valises en fin de saison. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Tournoi sur invitation d’athlétisme d’Edmonton | Audrey Leduc continue sur sa lancée
NEXT Une réunion est prévue dans les prochains jours sur les échecs du GP du Canada