« Cette année, il est arrivé beaucoup plus sereinement »

« Cette année, il est arrivé beaucoup plus sereinement »
« Cette année, il est arrivé beaucoup plus sereinement »

Lando Norris avait déjà prévenu Max Verstappen le week-end dernier, après sa deuxième place au Grand Prix d’Émilie-Romagne et deux semaines après sa victoire à Miami : “Nous nous battons désormais pour la première ou la deuxième place”. Les qualifications du Grand Prix de Monaco samedi, dominées par Charles Leclerc, mettant fin à l’hégémonie du Néerlandais dans l’exercice cette saison, ont confirmé que les débats se resserraient un peu partout, et notamment à l’avant.

Mais cette tendance sera analysée avec plus de recul et la véritable histoire du week-end, jusqu’à présent, est celle de Leclerc. Au-delà du fait que Red Bull et Verstappen ne s’élanceront pas de la pole pour la première fois cette saison, le Monégasque a ravi son public en signant le meilleur temps des qualifications samedi en 1’10”270, à quelques encablures. dixième du record absolu du circuit. C’est la troisième fois qu’il s’élancera en tête sur le Rocher.

« Mon enthousiasme est si grand, je me sens bien » » a apprécié le pilote de 26 ans au micro de Canal+. Avant de tempérer rapidement sa joie, conscient du lourd passif auquel il fait face dans son jardin. « La qualification ne fait pas tout, je l’ai vécu dans le passé. Les années précédentes, nous ne l’avons pas fait. Leclerc fait évidemment référence à 2021, où il n’a pas pris le départ en raison d’un problème avec sa voiture. Et en 2022, où il a été victime de la stratégie de son équipe, avec une 4ème place. Deux poteaux gaspillés.

Que de mauvais souvenirs et une anomalie : Leclerc n’est jamais monté sur le podium à domicile. « Les 25 points, c’est demaina rappelé froidement le patron de la Scuderia, Frédéric Vasseur. Si les choses ne se passent pas bien demain, ceux qui nous félicitent aujourd’hui nous traîneront dans la boue. Il y a pas mal d’accidents et d’incidents ici.

Charles Leclerc (Ferrari) salue le public monégasque à l’issue des qualifications, samedi 25 mai 2024.

Crédit : Getty Images

S’il est impossible de ne pas rappeler, une énième fois, tout ce contexte lourd entourant Leclerc en Principauté, on ne peut pas non plus éviter l’ambiance très positive qui l’accompagne depuis le début du week-end. Facile lors des essais libres, ne commettant jamais d’erreur, le Monégasque est ensuite resté serein lorsque les choses se sont compliquées en Q1.

Nous sommes une équipe plus forte maintenant

“Les sensations avec la voiture n’étaient pas aussi bonnes que lors des essaisil admit. En Q2, nous avons essayé de nous adapter, de retrouver du ressenti. Au troisième trimestre, nous avons tout remis en ordre. C’est un soulagement”.“Il a passé un week-end presque parfait jusqu’à présentreprit Vasseur. Nous étions un peu tendus en Q1, mais il était plus calme que nous. C’est plein de sérénité ce week-end. Il n’a pas toujours été très heureux à Monaco, à cause de lui, à cause de l’équipe. Cette année, il est arrivé beaucoup plus sereinement en début de week-end.

Reste à transformer l’essai dimanche, pour mettre fin à la malédiction du prince de Monaco. Pour cela, il devra se battre avec Oscar Piastri, qui débutera en première ligne avec lui. Et espérer que son coéquipier Carlos Sainz, qui débutera entre l’Australien et Lando Norris, soit un protecteur de choix.

“Nous sommes une équipe plus forte maintenanta assuré le Monégasque. J’ai besoin d’un bon départ. J’espère que Carlos (Sainz) prendra un bon départ et pourra me suivre dans le premier virage. Si nous sommes 1 et 2, ce sera le scénario idéal. Nous devons ramener cette victoire à la maison.

Une nouvelle fois, Leclerc a toutes les cartes en main pour être l’homme du week-end à Monaco. Mais pour une fois, il faudra que ce soit lui qui fasse les 78 tours dimanche.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Porsche Penske Motorsport remporte l’Hyperpole aux 24 Heures du Mans 2024
NEXT Prédiction gratuite du PRIX DES FORTIFICATIONS – .