Rodez commence déjà à travailler sur la nouvelle saison après son élimination en barrage de promotion

Rodez commence déjà à travailler sur la nouvelle saison après son élimination en barrage de promotion
Rodez commence déjà à travailler sur la nouvelle saison après son élimination en barrage de promotion

l’essentiel
Le Rodez AF va bientôt entamer sa sixième année en L2 sur la dynamique d’un championnat qui vient de le voir terminer quatrième et battu en finale des barrages par Saint-Étienne 2-0, vendredi 24 mai, à Geoffroy-Guichard.

«C’est une saison fabuleuse que nous avons vécue», explique le président ruthène Pierre-Olivier Murat. L’élimination en finale des barrages à Saint-Étienne ne peut entacher le sentiment général qu’on a aimé cette équipe aveyronnaise tout au long d’une saison de Ligue 2 la menant à la quatrième place avec un bilan de 60 points. Aujourd’hui, les abonnements pour le prochain championnat fonctionnent au maximum.

Lire aussi :
RAF : Rodez, éliminé à Saint-Étienne, ne montera pas en Ligue 1

En Aveyron, et même au-delà, la RAF s’est bâtie une réputation d’équipe dynamique « qui fait plaisir quand on vient la voir ».

Fin des travaux chez Paul-Lignon

Les travaux de réhabilitation du stade Paul-Lignon sont en voie d’achèvement pour porter l’arène du Rouergate à 6 500 places en janvier prochain. Avant cela, la livraison de la tribune aura eu lieu en juillet 2024 avec les vestiaires au sous-sol et de nouveaux espaces sociaux aux étages. Un tournant dans la vie du club puisque, lors de ses 5 premières saisons en Ligue 2, la RAF n’a jamais eu à sa disposition un stade opérationnel. “Notre levier d’action pour être plus efficace économiquement passe par l’utilisation d’un stade moderne qui nous apportera de nouvelles ressources”, a toujours souligné Pierre-Olivier Murat.

Lire aussi :
RAF : « Je suis passé de N3 à jouer deux fois à Geoffroy-Guichard » savoure Ewen Jaouen, le jeune gardien de Rodez

La saison à venir lui donnera cet outil. Cependant, avec son budget proche de 9 M€, le Rodez AF est, comme tous les clubs professionnels, dépendant des droits TV. Là, c’est le flou complet. « Nous ne savons pas comment établir un budget puisqu’il nous manque le chiffre des droits TV sur lequel nous comptons… »

Gardez le même style de jeu

Rappelons que l’entraîneur, Didier Santini, renouvellera l’année prochaine son système de jeu de transition offensive. C’est la base du recrutement qui aura lieu dans les prochaines semaines. Là, la cellule de recrutement est sur le pont toute l’année pour dénicher des pépites comme Haag, Taïbi ou les prêts de Sylla, Hountondji et Arconte.

Lire aussi :
VIDÉO. Victoire de la RAF : la joie des supporters ruthènes

La philosophie de jeu de Didier Santini, c’est l’assurance de retrouver une manière de jouer attractive l’année prochaine. Concernant les départs, des retours dans leurs clubs d’origine sont enregistrés pour Hountondji (Caen), Arconte (Brest), Sylla (Lorient), Jaouen (Reims). Le défenseur Raux-Yao a signé au Rapid Vienne. Les joueurs sous contrat peuvent alors partir, « pour qui on ne peut pas refuser l’offre ».

Lire aussi :
REJOUER. Rodez-Paris FC en barrage de Ligue 2 : le RAF se qualifie après une séance de tirs au but complètement folle ! Revivez le match

On pense à l’attaquant Corredor, faisant l’objet de plusieurs sollicitations ainsi qu’aux milieux Haag et Taïbi… Egalement en fin de contrat figurent les Depres, Danger, Younoussa, Rajot, Park. Et comme Pierre-Olivier Murat l’analysait récemment « il y aura des départs. Pour garder tout le monde, il aurait fallu accéder à la Ligue 1 ».

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Regragui offre un cadeau inestimable à l’équipe du Maroc
NEXT deux syndicats de joueurs poursuivent la Fifa en justice