Giro 2024. Victoire d’étape et échappées brouillonnes… Julian Alaphilippe a retrouvé ses jambes

Giro 2024. Victoire d’étape et échappées brouillonnes… Julian Alaphilippe a retrouvé ses jambes
Giro 2024. Victoire d’étape et échappées brouillonnes… Julian Alaphilippe a retrouvé ses jambes

A 31 ans, Julian Alaphilippe n’avait jamais participé au Tour d’Italie. Une forme d’anomalie quand on regarde le CV de l’homme, mais qui s’explique par le profil et l’émergence de « Loulou » sur la scène cycliste mondiale. Puncheur dans l’âme, le Français s’est révélé en 2015 en prenant 2e place de la Flèche Wallonne puis Liège-Bastogne-Liège. De quoi faire rapidement de lui la pièce maîtresse d’Etixx – Quick Step (devenu Soudal – Quick Step) dans les Ardennes.

Ajoutant à cela une explosion sur les routes de la Grande Boucle en 2018 (deux victoires d’étapes et le maillot à pois de meilleur grimpeur), le Giro s’est vite retrouvé incapable de trouver une place dans le calendrier d’« Alaf » entre la campagne des classiques en avril et la grand-messe en juillet.

Force est toutefois de constater que cette première sur les routes du Tour d’Italie offre une cure de jouvence au double champion du monde (2020, 2021). De quoi laisser derrière lui de longs mois de doute.

Capable de jouer un rôle de premier plan dans les échappées

Alors certes, le triple vainqueur de la Flèche Wallonne n’a pas encore tout à fait retrouvé son punch d’antan. « Alaf » version 2024 n’est pas redevenu celui qui dynamitait une course tout seul, qui regardait Mathieu van der Poel et Wout van Aert droit dans les yeux dès que la route prenait du relief ou qui enfilait le maillot jaune pour 14 jours sur le Tour, allant jusqu’à terminer dans le top 5 à Paris. Mais le Français a retrouvé son tempérament offensif.

Depuis son départ du Piémont, Julian Alaphilippe a déjà parcouru 764 kilomètres au front. En supprimant les deux temps, le Français a même passé quasiment une journée sur deux en échappée. Mais surtout, au-delà de ses tentatives pour se glisser en tête de la course, le coureur de 31 ans a trouvé des jambes qui lui permettent de réellement peser sur les débats lorsqu’il prend son envol. Ce qui n’était pas le cas lors du Tour de France en juillet dernier. Souvent incapable de lutter pour un succès d’étape même lorsqu’il avait pris la bonne échappée.

Dès la 6ème étape, « Alaf » s’est fait remarquer sur les sentiers blancs et il n’est pas loin de s’imposer, seulement battu par Pelayo Sanchez (Movistar) dans un sprint à trois. Si ses tentatives lors des 8e et 10e étapes se sont révélées infructueuses, les Tricolores ont fait mouche lors de la 12e étape.

Avec une certaine audace. D’abord en s’extirpant d’un groupe nombreux de coureurs aux côtés de Mirco Maestri à plus de 100 kilomètres de l’arrivée. Puis en déposant l’Italien dans la dernière difficulté de la journée pour franchir la ligne en solitaire.

Une relation plus apaisée avec Patrick Lefevere

Sa huitième victoire d’étape sur un Grand Tour mais surtout son premier succès depuis onze mois et le 2e étape du Critérium du Dauphiné. «Cela avait en effet une saveur particulière, a commenté Marion Rousse, sa compagne, dans L’équipe . Il est différent de tous les autres car l’émotion n’est pas la même. Avant, il gagnait dix courses par an, maintenant c’est devenu plus rare, donc on en profite différemment. »

Un succès qui semble aussi avoir apaisé les relations entre le Français et son manager général au sein de Soudal – Quick Step. Pas épargné par Patrick Lefevere, qui n’a pas hésité à pointer son manque de résultats en 2022 puis en 2023, Alaphilippe a cette fois reçu les éloges de son patron après sa victoire en Italie. « Il a sorti un sacré numéro dont lui seul a le secret. C’est Julien. »le Belge a immédiatement réagi.

A LIRE AUSSI. Giro 2024. Le classement général des coureurs et des équipes après la 18ème étape du Tour d’Italie

En fin de contrat avec le « Wolfpack » à la fin de la saison prochaine, la possibilité d’une prolongation ne peut désormais être exclue. Signe que la victoire des Tricolores dans le Giro a pansé bien des blessures.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Nathan Géraud et Tom Combourieu de retour de France