Enzo Lopes, un demi de mêlée qui accélère le jeu à l’UBB

Enzo Lopes, un demi de mêlée qui accélère le jeu à l’UBB
Enzo Lopes, un demi de mêlée qui accélère le jeu à l’UBB

Pour sa deuxième saison avec les Espoirs, le jeune joueur de 19 ans Enzo Lopes, formé à Chartres mais arrivé à la pré-stage de Talence et à Bègles à 14 ans, s’épanouit au sein d’une équipe qui prône un jeu de mouvement parfaitement adapté. adapté aux sveltes (1,79 m pour 73 kg…

Pour sa deuxième saison avec les Espoirs, le jeune joueur de 19 ans Enzo Lopes, formé à Chartres mais arrivé à la pré-stage de Talence et à Bègles à 14 ans, s’épanouit au sein d’une équipe qui prône un jeu de mouvement parfaitement adapté. adapté au demi de mêlée élancé (1,79 m pour 73 kg). « Je joue avec un esprit beaucoup plus libre depuis que j’ai commencé à jouer des matchs. J’y prends à nouveau plaisir, d’autant plus que l’équipe est dans une bonne dynamique depuis quelques matches ! », avoue-t-il.

S’il n’oublie pas qu’une carrière de rugbyman est courte et reste imprévisible, il se donne toutes les chances de réussir dans le monde professionnel. Le garçon, aussi ouvert aux autres que sérieux, a franchi un cap cette année et est, comme beaucoup d’Espoirs, à la recherche d’un club de Pro D2 ou de National. «Je prends tous les conseils techniques de mon coach technique Heini Adams. J’essaie de jouer le plus possible sur mes qualités de vitesse et de vivacité pour coller aux rucks et dynamiser le jeu. J’adore mon poste de demi de mêlée. On touche beaucoup de ballons là-bas et comme passer est mon geste préféré, c’est parfait”, s’enthousiasme-t-il.

Bon manieur de ballon, l’étudiant de deuxième année d’école de commerce possède également un solide dégagement et se montre précis dans les phases de pressions aériennes. Il peut aussi trébucher. « Les entraînements avec l’équipe 1 ont à la fois accéléré mon entraînement, mais m’ont aussi montré le niveau d’exigence requis. Plus le niveau est élevé, plus cela se joue dans des détails : courir dans la direction de sa passe pour gagner du temps, bien communiquer avec son demi d’ouverture ou gagner du leadership par exemple. »

Celui qui aime par-dessus tout faire jouer ses coéquipiers et partager des victoires avec ses amis Carrière, Trezières, Sacco, Maalla ou avec son meilleur ami, le Rochelais Hugo Reus, sait aussi ce qu’il doit à ses attaquants : « J’ai besoin d’eux pour créer mouvements autour des rucks. En fin de compte, le rugby se résume à cette amitié, aux émotions partagées et à l’entraide indispensable au sein d’une équipe qui veut être performante. » A démontrer ce dimanche en fin de championnat.

Le jeu

UBB (5e/43 pts) – Soyaux Angoulême XV (10e/5 pts), ce dimanche à 15h au stade Moga de Bègles.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Nathan Géraud et Tom Combourieu de retour de France