La panne de Bing rappelle que Qwant et DuckDuckGo ne sont pas si indépendants

En panne depuis plusieurs heures jeudi 23 mai, le moteur de recherche Bing entraînait avec lui plusieurs services concurrents, comme Qwant, DuckDuckGo et Ecosia. Un bon rappel de leur vraie nature : aucun de ces services ne possède son propre moteur.

Qwant, Ecosia, DuckDuckGo… Ces moteurs de recherche ont un point commun : ce ne sont pas vraiment des moteurs de recherche. Tous se présentent comme des alternatives à Google et ses 90 % de part de marché, mais aucun d’entre eux n’est véritablement indépendant. Qwant, même s’il propose plusieurs services intéressants, n’est pas l’alternative française qu’il prétend être.

En effet, à quelques exceptions près, les moteurs de recherche alternatifs n’ont pas développé leur propre technologie de recherche sur le web. Ils s’appuient souvent sur Bing qui propose un accès à ses algorithmes sous forme d’API.

Sans Bing, Qwant tombe en panne

Le jeudi 23 mai, Bing a connu une panne mondiale. Pendant plusieurs heures, il a été impossible d’effectuer une recherche sur le site de Microsoft, qui n’a jamais trouvé le moindre résultat.

Conséquence immédiate : tous les sites utilisant l’API Bing, comme Qwant et DuckDuckGo, sont également tombés en panne. L’API Bing est une technologie qui permet à un développeur d’intégrer la technologie Microsoft dans son propre site.

type="image/avif"> type="image/webp">>>
Qwant pendant la panne de Bing. // Source : X

Pour fournir des résultats, Microsoft analyse et analyse en permanence le contenu du site. Cette technologie est coûteuse, nécessite l’utilisation de serveurs performants et peut mal tourner si elle est mal optimisée. Qwant affirme développer son propre moteur depuis des années mais, comme les autres, utilise toujours Bing.

Face à la domination de Google, Microsoft mise sur l’ouverture de Bing pour piloter son moteur de recherche. Le moteur Brave, qui a développé sa propre technologie, s’est moqué de la panne de Bing pour mettre en avant la fausse « indépendance » de ses concurrents.

type="image/avif"> type="image/webp">>>Sur Twitter, Brave a dénoncé les échecs de ses concurrents.
Sur Twitter, Brave a dénoncé les échecs de ses concurrents. // Source : X

ChatGPT également concerné… jusqu’à l’arrivée d’OpenAI ?

Outre les moteurs de recherche, certains services d’intelligence artificielle générative ont été partiellement en panne le 23 mai. Microsoft Copilot évidemment, mais aussi ChatGPT, qui utilise Bing pour effectuer des recherches sur le web. Le service lui-même est indépendant.

Dans un futur proche, OpenAI, le nouveau géant du web, pourrait s’affranchir de Bing. La rumeur veut que le créateur de ChatGPT développe son propre moteur de recherche, avec une technologie différente des autres. En attendant, Google peut dormir sur ses deux oreilles.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux vélos électriques ? Abonnez-vous maintenant à notre newsletter Watt Else !

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Nathan Géraud et Tom Combourieu de retour de France