la grande ruée des supporters, déjà plus de 14 500 places vendues

la grande ruée des supporters, déjà plus de 14 500 places vendues
la grande ruée des supporters, déjà plus de 14 500 places vendues

Plus de 14 000 spectateurs avaient déjà acheté leurs billets jeudi 23 mai à midi. Un record depuis des années qui nécessite une gestion particulière en amont, que ce soit au niveau de la billetterie ou de la sécurité au stade. Le magasin, de son côté, a enregistré une hausse de 60% de ses ventes.

Son téléphone n’arrête pas de sonner. Il se lève, se rassied, tape sur son ordinateur, édite un ticket, un autre, imprime une accréditation… Ce jeudi en fin de matinée, Nicolas Cristofol, le responsable billetterie de l’ASBH, ne touche pas terre. C’est le grand rush avant le match de barrage ce vendredi 24 mai entre Béziers et Brive. « A 11h30, 14 170 billets avaient été vendusnote celui qui porte également la casquette de «stadium manager» (stadium manager). Pour l’instant, nous nous basons sur une capacité d’accueil de 16 000 spectateurs. Si le nombre venait à augmenter (à 17h30, ils étaient 14 500 à avoir réservé leur place), le club envisagerait d’ouvrir la pesée, le périmètre du terrain, ce qui porterait le nombre à 18 000.

Les billets les moins chers sont à Béziers !

Contrairement au championnat régulier, lorsque arrive la phase finale, c’est la Ligue Nationale de Rugby qui se charge de la billetterie, le club devenant “son sous-traitantprécise Nicolas Cristofol. D’autre part, contreC’est nous qui fixons les tarifs. Les prix des billets varient de 10 € à 30 €. Nous avons négocié les tarifs les plus bas. C’est la volonté du club, sachant que pendant le championnat, nous vendons des places entre 10 et 20 euros.

Nicolas Cristofol est en charge de la billetterie depuis dix ans. C’est la première fois qu’il voit une telle foule au stade. Cet affrontement entre Béziers et Brive déchaîne les passions et dès l’ouverture de la billetterie, cela s’est fait sentir. Même les ordinateurs en ont pris un coup : « Nous l’avons ouvert vendredi dernier à 23h30 et nous avons vendu 1.600 places en seulement 1h30. Même l’ordinateur est « beurré ». Il fallait attendre cinq bonnes minutes pour pouvoir acheter un billet !

Une centaine d’agents de sécurité

2 000 places ont été réservées pour le camp briviste. Jeudi midi, 825 exemplaires avaient été vendus, mais ce chiffre devrait encore augmenter dans les heures précédant le match. Reste à savoir si le record de 2006, atteint lors du match Béziers-Montauban, soit 16 002 spectateurs, sera battu…

Côté sécurité, Nicolas Cristofol a également dû travailler plus dur que d’habitude. Il explique que « une centaine d’agents, chargés de fouiller, d’orienter les personnes, de gérer les différentes zones d’accès… » sera sur le pont.

A la boutique du club, au stade, où l’on peut également acheter des billets, Océane et Alexandre, les gérants, sont également sur le coup depuis plusieurs jours. Dès samedi, il y avait une file de fans de l’ASBH devant le magasin. Jamais vu : « Ils ont surtout acheté beaucoup de goodies, des porte-clés, des fanions et des maillots, explique, tout sourire, Océane. Nous avions même des inconnus. Ce jeudi matin, c’est un Écossais qui est venu. Je dirais que nous avons eu une augmentation des ventes d’environ 60 %.

Le téléphone sonne. « Il reste encore des places en tribune avant et dans l’en-but. » répond Alexandre. Nouvel appel téléphonique. Cette fois, c’est Océane qui répond… Le grand rush, on vous le dit !

Animation tout au long du match

Au-delà des différentes activités habituelles proposées par les clubs de supporters, notamment à destination des enfants, le club accueillera cinq food trucks et un prestataire qui proposera du jambon à la broche.

Le club des supporters des Brennus propose également de réaliser une haie d’honneur pour les joueurs afin de les encadrer lors de leur entrée dans le stade. Un grand moment de communion en perspective.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV De violentes explosions dans un parking souterrain tuent au moins 2 personnes à Nussbaumen (AG) – rts.ch
NEXT L’Afrique et l’Asie paient le prix fort des refus