Premier League – PSG et maintenant Chelsea : Pochettino, est-il fait pour ces projets ?

Premier League – PSG et maintenant Chelsea : Pochettino, est-il fait pour ces projets ?
Premier League – PSG et maintenant Chelsea : Pochettino, est-il fait pour ces projets ?

Un an et puis la porte. Mauricio Pochettino ne sera pas resté longtemps cette fois-ci au bord de la Tamise. A Stamford Bridge, l’ancien entraîneur de Tottenham et du Paris Saint-Germain n’aura eu que douze petits mois. Et si le timing de son départ peut surprendre alors que Chelsea semblait enfin avoir retrouvé des couleurs ces dernières semaines, son éviction pose des questions sur son statut de manager.

Chelsea est bien sûr un cas particulier. Depuis que l’homme d’affaires américain Todd Boehly et son consortium d’investisseurs ont pris les commandes en mai 2022, le banc des Blues est devenu un siège éjectable très instable. Et ce n’est pas Thomas Tuchel et Graham Potter qui diront le contraire. Pochettino a aussi son lot d’excuses à avancer dans son cas. Entre un effectif jeune et un groupe construit à coups de centaines de millions depuis maintenant deux ans sans forcément avoir une logique claire, l’Argentin a aussi dû composer avec de longues blessures clés lors de cet exercice (ndlr : Reece James, Christopher Nkunku ou encore Romeo Lavia) .

L’entraîneur-chef argentin de Chelsea, Mauricio Pochettino, réagit lors du match de football de Premier League anglaise entre Aston Villa et Chelsea à Villa Park à Birmingham, dans le centre de l’Angleterre, le 27 avril 2024. (Photo de Darren Staples / AFP) / RESTRICTED TO ED

Crédit : Getty Images

Des excuses mais aussi des manquements coupables

Pourtant, cette saison 2023-24 a longtemps été difficile. Les Bleus ont certes redressé la barre en 2024 avant de s’offrir un beau sprint final pour arracher la sixième place afin de disputer une compétition européenne la saison prochaine, contrairement à cette année. Mais ce n’est pas la Ligue des Champions, l’objectif espéré par Todd Boehly et consorts. Et malgré les 14 joueurs débarqués pour un peu plus de 500 millions d’euros depuis son arrivée, Pochettino a mis du temps à trouver une formule digne de ce nom. Chelsea n’a même jamais eu de plan de match défini. Et son groupe semblait manquer de caractère.

Apprécié par le vestiaire, l’Argentin aurait pourtant sûrement mérité d’avoir plus de temps pour mettre ses principes en place alors que l’effectif londonien manque encore d’expérience et doit grandir ensemble après tant de mercato animés. Sa fin de saison ou son impact dans la progression spectaculaire de Cole Palmer auraient aussi pu plaider en sa faveur. Mais alors qu’aucune équipe n’avait jamais autant investi pour un retour sur investissement aussi médiocre, le board de Chelsea, marqué par des mois compliqués, n’avait plus confiance. Et pour Pochettino, cela commence à signifier beaucoup.

A Paris, il avait déjà montré quelques limites avec ce style de projet

Alors que sa cote était très élevée lorsqu’il était à Tottenham, qu’il a mené jusqu’en finale de la Ligue des champions en 2019 après avoir acquis ses lettres de noblesse en Premier League, l’ancien défenseur du PSG et de Bordeaux reste désormais sur deux échecs à la tête de projets ambitieux. Car avant Chelsea, il y avait le PSG. Et dans son ancien club qui avait atteint la finale de C1 pour la première fois de son histoire six mois plus tôt, Pochettino s’était déjà cassé les dents.

Pendant un an et demi à Paris et alors qu’il a vu Lille ravir le titre de champion de France en 2021, l’Argentin n’a jamais vraiment osé, ne parvenant finalement pas à imposer sa personnalité à son effectif. Il a même semblé souffrir de l’arrivée de Lionel Messi, ne parvenant pas à faire des choix forts pour rééquilibrer son onze. Il avait alors peut-être montré les limites de sa philosophie et de son management tant vanté dans le Royaume à l’époque des Spurs. Son expérience à Chelsea ne l’a pas vraiment rassuré sur ce point.

Deux fois de suite, Pochettino n’a donc pas réussi à diriger des clubs aux moyens colossaux. Les techniciens qui ont la « chance » de se retrouver à la tête de ce style de projets ne sont pas légions dans le monde du football. Alors, a-t-il raté sa chance ? Peut être pas. La fin de saison des Bleus parle pour lui. Et Chelsea reste considéré comme un cas à part compte tenu de la gestion catastrophique de Todd Boehly. Tout le monde garde aussi en tête les exploits répétés de l’Argentin à la tête des Spurs. D’ailleurs, - anglaise s’en fait l’écho ce mercredi au lendemain de l’annonce de son éviction d’intérêt de Manchester United ou encore du Bayern Munich, qui aurait finalement trouvé un accord avec Vincent Kompany. Des clubs majeurs qui pourraient lui offrir une nouvelle (et peut-être dernière) chance de démontrer qu’il a les épaules pour ce genre de projet !

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Nathan Géraud et Tom Combourieu de retour de France