la finale régionale du bridge scolaire en Lorraine rassemble 80 jeunes

la finale régionale du bridge scolaire en Lorraine rassemble 80 jeunes
la finale régionale du bridge scolaire en Lorraine rassemble 80 jeunes

Bridge semble avoir un bel avenir devant lui. Là nouvelle génération de joueurs réunis ce mercredi au club de Longeville-lès-Metz pour un événement annuel très important : la finale scolaire régionale de la discipline en Lorraine. 80 étudiants sont venus affronter d’autres jeunes joueurs de bridge qui certains se forment depuis plusieurs années dans leur école. C’est dans la sienne à Forbach que Lauriana, 10 ans, a découvert cette discipline. “J’aime tout : les cartes, le jeu, on passe toujours un bon moment à jouer en équipe», explique-t-elle, soutenue par son partenaire avec qui elle a commencé à jouer il y a un an. Depuis, ils ne se quittent pour aucun match »,c’est la règle » précise Eliott, un jeune joueur nancéien : « jouer le plus possible avec la même personne pour avoir plus de chance de gagner « .

Grâce à cette finale régionale, les jeunes participants ont pu affronter des adversaires d’autres écoles lorraines. © Radio-France
Emma Steven

chargement

Car même si dans ce tournoi il s’agit avant tout de prendre le plaisir qui compte, certains joueurs sont venus marquer le maximum de points pour une raison précise. “Je participe à des championnats et je suis classé», raconte Léonard. Il s’entraîne au club de Jarville, près de Nancy : «souvent les garçons de mon âge jouent au football, il a dit. Je suis fier d’être un joueur de bridge et quand quelqu’un trouve ça bizarre, je ne le prends pas mal car je sais que c’est ma passion.« .

chargement

chargement

L’engouement pour ce jeu de cartes auprès des jeunes grandit, note la fédération de bridge. Pour rajeunir la moyenne d’âge de ses joueurs, il a aussi «signé une convention avec l’Education Nationale« créer des ateliers dans les écoles et les collèges. »Respect des autres, vivre ensemble mais aussi développer des tactiques : le bridge s’intègre très bien dans les programmes scolairesfait valoir Monique Adam, déléguée jeunesse du comité en Lorraine. C’est un jeu qui n’est pas l’apanage des bons élèves. On en voit aussi qui ont des difficultés scolaires et qui sont extrêmement bons au bridge car c’est une autre façon d’apprendre les mathématiques qu’à l’école par exemple.« .

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Prédiction gratuite du PRIX VOLTERRA – .
NEXT Les deux Stake F1 s’élanceront des tribunes de Montréal