retour sur les 5 titres de champion de France remportés par Albi

retour sur les 5 titres de champion de France remportés par Albi
retour sur les 5 titres de champion de France remportés par Albi

l’essentiel
Dimanche à Narbonne, Albi disputera la septième finale de son histoire. A cinq reprises (1938, 1956, 1958, 1962, 1977), les Albigeois furent sacrés. Pour la quatrième fois, les orange et noir affronteront Carcassonne à ce stade de l’épreuve.

Le Tarn Treiziste attend cet événement depuis 47 ans. En effet, il faut remonter quarante-sept ans en arrière pour retrouver trace d’une équipe albigeoise en finale du championnat de France élite à 13, le Trophée Max-Rousié.
La dernière fois, c’était le 22 mai 1977 au Stade d’Albi. Cette année-là, le Racing Club Albigeois bat Carcassonne (19-10) devant une foule de plus de 18 000 spectateurs. Et depuis, c’est la traversée du désert. Il y a certes eu la finale de Coupe de France perdue en 2008 contre Limoux (17-14) et plus proche de chez nous celle de l’an dernier, également malheureuse face à Carcassonne (36-12). Mais il faut reconnaître que les aficionados treizistes tarnais n’ont guère été gâtés ces dernières décennies.

Dimanche, les hommes de Tristan Dupuy ont l’occasion d’écrire l’histoire face à un adversaire qu’ils ont battu à deux reprises en phase de classement (20-14 et 32-30). Des Carcassonnais qui ont pour bête noire, Albi en finale. A trois reprises, les Audois ont échoué face aux Tarnais. L’occasion de revisiter le passé glorieux du RCA !

1938 > Albi 8 – Villeneuve-sur-Lot 5. Quatre ans après la création de la Ligue Treiziste, Albi dispute sa première finale contre la référence de l’époque, Villeneuve-sur-Lot. Le match s’est déroulé au stade Suzon de Bordeaux le 15 mai 1938. Bordeaux est la capitale des Treize, toutes les décisions se prennent dans la ville girondine. Pour leur première finale, les Albigeois ne sont pas favoris. A la pause, les deux équipes se séparaient sur le score de parité (3-3). En seconde période, Toulouse et l’ailier Henry Jeansous ont donné la faveur du score à son équipe (6-5). En fin de match, l’ouvreur Desplat sur penalty offre le premier sacre aux Albigeois.

1956 > Albi 13 – Carcassonne 5. Les années 1950 sont l’âge d’or du jeu à 13 en France. En cette année 1956, RCA est une équipe phare de la discipline. Première de la phase de classement, elle est favorite sur la pelouse du stade toulousain. Un joueur tire le RCA vers le haut, l’arrière ariégeois, André Rives (dont le fils fut président de Saint-Gaudens). Buteur inspiré, il offre à l’ailier Jean Couveignes l’essai gagnant.

1958 > Albi 8 Carcassonne 6. Deux ans plus tard c’est la finale idéale entre les Albigeois et les Carcassonnais respectivement premier et deuxième de la phase de classement. Elle se limite à un duel de buteurs entre le Carcassonnais André Marty et l’arrière albigeois, André Rives. Ce dernier a le dernier mot en claquant le drop du sacre.

1962 > Albi 14 – Villeneuve-sur-Lot 7. Premier de la phase de classement, Albi est une nouvelle fois favori sur la pelouse du stade toulousain. L’adversaire a créé une double surprise lors de la phase éliminatoire face à Roanne et au XIII catalan. Sur le gazon toulousain, les Lotois et les Garonnais sont émoussés. L’expérience de Marcel Bescos, André Vadon, Honoré Conti en première ligne, l’enthousiasme du prometteur Roger Garrigues au centre sont des arguments suffisants pour offrir le titre au RCA.

1977 > Albi 19 – Carcassonne 10. Le RCA était l’équipe de la phase éliminatoire. Passé les barrages, il a créé une belle surprise en éliminant le XIII catalan (11-9) à Carcassonne en demi-finale grâce à un essai du deuxième ligne, Michel Moussard. Une rencontre retransmise en direct sur Antenne 2. La finale se joue au Stade d’Albi, car le stade toulousain est inutilisable. Carcassonne, vainqueur de la Coupe de France, rêve d’un doublé. Pourtant, les Audois ont déjoué face aux Tarnais euphoriques, portés par un public qui était le véritable « quatorzième homme ».

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV voici combien cela permet d’économiser à la pompe par an
NEXT le documentaire de « L’Equipe Enquête » qui retrace les faits