Un jeune Jonquiérois gagne le cœur du festival Le Tremplin

Un jeune Jonquiérois gagne le cœur du festival Le Tremplin
Un jeune Jonquiérois gagne le cœur du festival Le Tremplin

« Les gens ont aimé ça aussi, donc je suis content. Cela confirme que les juges ont fait un bon choix ! a déclaré le jeune homme mardi, lors d’un entretien accordé à Tous les jours entre deux cours.

La poussière était à peine retombée, moins de 48 heures après une expérience unique, partagée avec 25 autres musiciens et comédiens de la relève du Québec et du Nouveau-Brunswick.

>>>>>>

Alexis St-Pierre (deuxième à partir de la droite) a remporté la première place dans la catégorie Performer 17 ans et moins et le prix Coup de cœur du jour, jeudi. Il est notamment accompagné ici de Jean-François Baril, qui animait l’événement. (Yves Breton Dégelis/Festival Le Tremplin)

« Nous avons eu des ateliers de formation où ils nous ont montré comment composer des chansons, où ils nous ont appris des techniques vocales, des échauffements. Puis le soir, nous étions toujours toute la bande ensemble. C’était pratiquement comme un camp. […] C’était vraiment une grosse semaine. Ça ne s’est pas arrêté, mais on ne voulait pas que ça s’arrête non plus, on aurait pu continuer encore deux semaines», raconte Alexis St-Pierre.

Ce fut pour lui un baptême du feu dans ce festival, qui servit autrefois de tremplin aux jeunes André Sauvé, Sara Dufour, Sam Breton, Maxime Landry, Philippe Laprise et Klô Pelgag. Mais ce n’est pas une première expérience dans une telle compétition, le Jonquiérois ayant notamment fait ses preuves au Festival de la chanson de Saint-Ambroise ces dernières années.

Celui que vous avez peut-être aussi vu dans la série Fête des jeunes de Québec Issime en décembre dernier, ou aux côtés de Sara Dufour, sur scène, à l’été 2023, assure que ce background lui a bien servi, dans une place Desjardins remplie à craquer, à Dégelis.

« Pouvoir contrôler son stress, connaître le langage des musiciens qui gèrent votre son, ça aide !

>>>>>>

Le Jonquiérois a aussi laissé sa marque au Festival de la chanson de Saint-Ambroise ces dernières années. (Sophie Lavoie/Archives Le Quotidien)

Cette aisance scénique l’aura rendu encore plus à l’aise dans ses interprétations de Léo Gagné de 2Frères, de Fernand par Alexandre Poulin, puis par La saison des pluies de Patrice Michaud. Des chansons qui sont en quelque sorte devenues ses « classiques », lors de tels concours, et qui collent bien à son style musical.

Fernand par exemple, c’est vraiment une chanson avec des paroles, elle raconte une histoire et il y a une belle morale. Même chose pour La saison des pluies, ce qui est très puissant. Je n’ai pas un style d’auteur-compositeur-interprète, mais presque. Raconter les choses me convient davantage.

Le public et les juges du festival Le Tremplin ont également convenu que ce style lui convenait bien, le prix Coup de cœur du jeudi et la première place dans la catégorie Interprète (17 ans et moins) ayant permis à Alexis St-Pierre de repartir avec plus de 2 000 $. en bourses, ainsi qu’une invitation au prochain camp du Festival international de la chanson de Granby.

Mais il y a aussi et surtout la belle tape dans le dos que représentent ces honneurs, et l’expérience acquise lors de l’expérience à Dégelis, où les Jonquiérois ont également eu la chance d’assister à la prestation de David Jalbert.

A tel point que c’est avec confiance qu’il aborde ses autres événements musicaux à venir. Comme cette collaboration avec Québec Issime le 23 juin, ce premier volet qu’il présentera à Jonquière en Musique le 28 juin, ainsi que le camp auquel il participera au Festival de chanson de Petite-Vallée en août – prix remporté à Saint- Ambroise l’année dernière.

Autant d’opportunités qui lui permettront de poursuivre un voyage qui remonte loin. « Je fais de la musique depuis six ans. Je viens d’une famille, du côté de mon père, où on joue beaucoup de musique. Je suis parti là. Lorsque ma mère et moi avons déménagé au Saguenay, j’ai commencé à suivre des cours à l’Atelier de musique de Jonquière. Après, j’ai commencé doucement à participer aux concours», partage le musicien de Saint-Augustin au Lac-Saint-Jean.

Le festival Tremplin, tenu dans la région du Témiscouata, vise à offrir une plateforme et une première immersion professionnelle dans le monde du divertissement à la relève francophone, tant en chanson qu’en humour. Au total, plus de 55 000 $ en bourses ont été décernés cette année.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 12e concours régional d’élevage de chevaux arabes – barb and barb
NEXT le RN s’en prend à Mbappé après sa sortie engagée