Un match rempli, des défenseurs décisifs et un Kevin Fiala inarrêtable — rts.ch — .

Un match rempli, des défenseurs décisifs et un Kevin Fiala inarrêtable — rts.ch — .
Un match rempli, des défenseurs décisifs et un Kevin Fiala inarrêtable — rts.ch — .

La Suisse remporte sa sixième victoire en sept matches et termine ainsi à la deuxième place du groupe A de la Coupe du monde 2024. Ce succès 3-1 contre une Finlande démobilisée a été acquis sans forcer par la troupe de Patrick Fischer.

UN MATCH « AMICAL » Grâce à la défaite 4-2 de l’Autriche face à une Grande-Bretagne déjà reléguée, la Finlande savait depuis le milieu de l’après-midi qu’elle était qualifiée pour les quarts de finale. Assurés de la quatrième place du groupe A, les Nordiques n’avaient donc plus rien à jouer face à la Suisse et cela s’est largement ressenti. Le Lejonat a cherché à économiser ses forces en prévision du derby de jeudi contre la Suède, grand favori de la compétition. Ils n’ont adressé que 16 tirs vers Akira Schmid, pour un seul but, inscrit par Jere Innala en supériorité numérique (38e). Pas vraiment de quoi enthousiasmer le public de la capitale tchèque.

Contenu externe

Ce contenu externe ne peut pas être affiché car il est susceptible de collecter des données personnelles. Pour voir ce contenu vous devez autoriser la catégorie Réseaux sociaux.

Accepter Plus d’information

L’ÉCLAIR DE LOEFFEL Alors que la rencontre peinait à démarrer, Romain Loeffel a pris les choses en main. Le joueur neuchâtelois a sorti de sa boîte à outils un vieux souvenir de ses années genevoises en tentant un «Gobbi-shot», un tir frappé vers le gardien tiré depuis sa propre moitié de glace, une tactique régulièrement appliquée par les équipes de Chris McSorley. Légèrement surpris, le gardien Harri Säteri n’a pu que dévier la rondelle vers son côté droit, là où se trouvait un certain Kevin Fiala. Les Saint-Gallois ont réagi rapidement en récupérant la rondelle et en allant affronter l’habituel dernier rempart de Bienne. L’attaquant de Los Angeles a simulé le tir pour mieux le dribbler et ainsi ouvrir le score (26e). Un succès qui a (enfin) lancé la partie.

Contenu externe

Ce contenu externe ne peut pas être affiché car il est susceptible de collecter des données personnelles. Pour voir ce contenu vous devez autoriser la catégorie Réseaux sociaux.

Accepter Plus d’information

GLAUSER EN FORCE Partenaire régulière de Roman Josi, Andrea Glauser a pris l’habitude depuis le début du tournoi de se cacher derrière son coéquipier très offensif, lui couvrant le dos pour lui permettre d’exprimer son génie sans crainte. Le défenseur lausannois, dont la qualité de tir est réputée en Suisse, a pris ses responsabilités en venant épauler Nino Niederreiter et Kevin Fiala lors d’une contre-attaque à la 28e minute. L’ancien junior fribourgeois a hérité de la rondelle à l’entrée de la zone et a trompé Harri Säteri d’un lancer puissant qui l’a laissé de marbre, offrant à Kevin Fiala son deuxième point de la soirée. Le Saint-Gallois en a ajouté un troisième en fin de match, lorsqu’il a marqué le 3-1 rapidement (57e).

Contenu externe

Ce contenu externe ne peut pas être affiché car il est susceptible de collecter des données personnelles. Pour voir ce contenu vous devez autoriser la catégorie Réseaux sociaux.

Accepter Plus d’information

LES CHOIX DE « FISCHI » Patrick Fischer a réservé quelques surprises dans la composition de son équipe pour affronter la Finlande. Parmi les joueurs de champ, Sven Jung a remplacé Jonas Siegenthaler, tandis que Gaëtan Haas a fait son retour après dix jours d’absence. Mais la principale surprise a concerné les gardiens. Si l’on pouvait s’attendre à ce que Leonardo Genoni soit laissé au repos en prévision du quart de finale, le sélectionneur a choisi de faire confiance à Akira Schmid et non à Reto Berra, présent sur le banc mais sans doute encore ménagé après sa sortie prématurée face à l’Autriche. Le gardien bernois s’en est plutôt bien sorti avec un seul but encaissé, portant son total à deux en 140 minutes jouées pour sa première Coupe du Monde.

QUARTIER PLACE La phase préliminaire de cette Coupe du monde 2024 est désormais terminée et les affiches des quarts de finale sont connues. Les deux groupes n’ont finalement pas connu de véritable surprise puisque sept des huit nations attendues se sont qualifiées. Seule la Lettonie, médaillée de bronze inattendue à domicile l’an dernier, a trébuché, terminant à trois points de la Slovaquie, qui aura la lourde tâche d’affronter le Canada à Prague jeudi à 16h20. Leur duel sera suivi de celui entre la République tchèque et les USA, toujours dans la capitale. La Suisse se rendra à Ostrava pour rencontrer l’Allemagne, tandis que la Finlande fera de même pour affronter l’ogre suédois.

>> A lire aussi : “Nous attendons ce quart de finale avec impatience”, déclare Christoph Bertschy, La Suisse domine la Finlande et rencontrera l’Allemagne en quarts de finale Et Le Canada bat la Tchéquie en prolongation

De Prague, Bastien Trottet – @BastienTrottet

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Rouen et trois leaders de N2 en sursis, plusieurs montées en N2 enregistrées…
NEXT Championnats d’Europe 2024 – Rome (ITA) – Les grandes sensations