Dembélé, Dari, Arconte… Quel bilan pour les joueurs prêtés par le Stade Brestois cette saison ? – .

Dembélé, Dari, Arconte… Quel bilan pour les joueurs prêtés par le Stade Brestois cette saison ? – .
Dembélé, Dari, Arconte… Quel bilan pour les joueurs prêtés par le Stade Brestois cette saison ? – .

Achraf Dari, Karamoko Dembélé, Josué Escartin, Taïryk Arconte, Hianga’a Mbock… Cinq joueurs ont été prêtés par le Stade Brestois durant la saison. Quel est le résultat pour chacun d’eux ?

Karamoko Dembélé, convoité après une saison « exceptionnelle » ?

Karamoko Dembélé réalise une saison réussie outre-Manche à Blackpool (D3 anglaise). Avec 8 buts marqués et 13 passes décisives délivrées en 39 matches de Ligue 1 disputés cette saison, le petit meneur de jeu de 21 ans a même été élu joueur de la saison par les supporters du club.

« Il était exceptionnela félicité son entraîneur Neil Critchley auprès de nos confrères britanniques La Gazette de Blackpool. Il a conquis le cœur des fans et des joueurs. Pour sa première saison complète dans le monde professionnel, je pense que c’est un joueur vraiment excitant pour l’avenir. »

S’il n’est pas parvenu à décrocher une place en play-offs avec Blackpool, qui a terminé la saison en 8e place en Ligue 1, Karamoko Dembélé attire désormais les convoitises. “Je pense qu’il peut aller jusqu’au bout, a poursuivi l’entraîneur de Blackpool. Bien sûr, nous aimerions le garder, mais parfois on est victime de son propre succès quand on développe ce genre de joueurs. C’est la loi du marché des prêts. »

Toujours selon La Gazette de Blackpool Ti-Zef, sous contrat avec le Stade Brestois jusqu’en juin 2026, serait suivi de près par Everton, Nottingham Forest et West Ham.

Achraf Dari a gagné du temps de jeu

Prêté à Charleroi (D1 belge) en toute fin de mercato hivernal, Achraf Dari souhaitait s’éloigner du Finistère pour bénéficier de plus de temps de jeu. Avec seulement 120 minutes jouées pour une seule titularisation, il faut dire que son influence sur la première partie de saison réussie des Brestois a été très mince.

En Belgique, le défenseur central de 25 ans a su enchaîner les titularisations et retrouver la sélection avec le Maroc (7 sélections, 1 but). Dari a notamment contribué à maintenir Charleroi confortablement acquis lors de la phase de barrage (cinq victoires et un nul en six matches). Reste à savoir quel est son avenir à Brest, alors que son contrat court dans la ville du Ponant jusqu’en juin 2026.

Taïryk Arconte, une expérience enrichissante

Comme le Stade Brestois, Taïryk Arconte vit une saison riche en émotions au sein de l’équipe surprise du championnat de Ligue 2 : Rodez. Avec 6 buts et 2 passes décisives en 29 matches disputés, l’avant-centre guadeloupéen de 20 ans est devenu un joueur de rotation au sein de l’effectif ruthène en seconde partie de saison. 4e En fin de championnat, Rodez a proposé un football attractif et particulièrement offensif (62 buts inscrits, 2e meilleure attaque de L2 derrière Auxerre) avec l’effectif le plus jeune du championnat.

Même s’il n’a débuté que trois fois au cours des trois derniers mois, Arconte n’a jamais quitté les projets de son entraîneur Didier Santini. Il aura une nouvelle fois un rôle à jouer pour le premier match des barrages de promotion de Ligue 1 contre le Paris FC, ce mardi (20h30).

Ça coince pour Mbock et Escartin

L’expérience dans le Finistère a été bien moins enrichissante pour Hianga’a Mbock et Josué Escartin. Le premier, prêté pour la deuxième saison consécutive au SM Caen (L2), a traversé une période compliquée, semée de doutes et d’interrogations. Le milieu de 24 ans l’avoue volontiers : il a eu plus de difficultés « gérer les attentes » placé en lui, après un premier passage réussi dans le Calvados. Une seule titularisation en Ligue 2 depuis février ne l’a pas aidé à trouver sa place dans l’entrejeu normand, qui termine la saison à une frustrante 6e place, à un point des barrages d’accession à la Ligue 1.

Contrairement à la saison dernière, Hianga’a Mbock peine à obtenir beaucoup de temps de jeu au SM Caen depuis janvier. | MARTIN ROCHE / OUEST-FRANCE
Afficher en plein écran
Contrairement à la saison dernière, Hianga’a Mbock peine à obtenir beaucoup de temps de jeu au SM Caen depuis janvier. | MARTIN ROCHE / OUEST-FRANCE

Le constat est encore plus amer pour Josué Escartin à Ajaccio. Prêté à l’Île de Beauté depuis janvier, le défenseur central de 21 ans (1,93 m) n’a disputé qu’un seul match complet. C’était le 3 mai, lors de la débâcle de l’ACA à Bordeaux (4-0). Le reste du temps, Escartin rongeait son frein avec la réserve du club corse, en Nationale 3. Un bien maigre bilan.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Bruno Genesio fixe les objectifs du LOSC pour la saison 2024-25
NEXT Les Israéliens promettent de répondre « par la force » à toutes les « agressions » du Hezbollah