Meziane continue après Marrakech

Meziane continue après Marrakech
Meziane continue après Marrakech

A son avantage dimanche au Maroc, Yanis Meziane sera au départ d’un nouveau 800 m ce mercredi soir, lors de l’étape marseillaise du Crédit Mutuel Athlé Tour. S’il a déjà en poche le minimum requis pour les Jeux Olympiques, de nombreux Français seront nombreux à chercher le précieux ticket pour les Championnats d’Europe et les Jeux Olympiques.

La rencontre marseillaise est à suivre en direct ce mercredi à partir de 15h00 (19h pour le programme principal) sur Athletv.fr et sur l’application mobile Athlé TV, disponible sur le Google Play store et l’Apple Store. Les commentaires seront assurés par Clément Breysse et Mathilde Andraud. L’accès à Athlé TV est gratuit pour tous les licenciés FFA.

Son nouveau costume lui va comme un débardeur bien coupé. Dans un an, Yanis Mézianeest passé du statut de jeune espoir du double tour à celui d’habitué des podiums de la Diamond League. Brillant en fin de saison l’année dernière, l’Athlé 91 a débuté sur les mêmes bases cette année en se classant troisième du meeting de Marrakech dimanche face à des concurrents de haut calibre et en réalisant un excellent chrono, en 1’44”13. . Ce mercredi soir à Marseille, sur la piste du stade Delort, l’élève de Boris Le Helloco portera le signe favori sur le dos et aura l’occasion de voir comment réagissent les jambes, trois jours après sa prestation au Maroc. Il devra se débarrasser des deux redoutables Algériens Slimane Moula (record en 1’43”38) et Mohamed Ali Gouaned (1’44”42). A suivre également : d’autres visages de la nouvelle vague française, avec Corentin Le Clézio (EA Cergy-Pontoise) et Paul Anselmini (Entente Franconville Césame Val d’Oise) qui sont déjà descendues sous la barre des 1’45” en 2024.

Sur la même distance mais chez les femmes, la densité hexagonale sera aussi au rendez-vous avec notamment Anaïs Bourgoin (EFCVO), qui vient d’abaisser son record à 2’00”31, l’international Léna Kandissounon (Haute Bretagne Athlétisme), avec un temps de référence inférieur à deux minutes, et Charlotte Pizzo, crédité d’un récent 2’00”58. Trois athlètes qui peuvent avoir en ligne de mire les minima pour l’Europe de Rome (2’00”00) et les Jeux de Paris (1’59”30).

La course des minimums sur 1500 m et 3000 m steeple

Même défi sur 1500 m avec, chez les hommes, quatre Français avec des records personnels entre 3’34” et 3’36” : Benoit Campion (SATUC Toulouse A.), Maël Gouyette (Haute Bretagne A.), Arthur Gervais (Villeneuve d’Ascq Fretin A.) et Flavien Szot (Stade Bordelais A). Les minima pour Rome sont fixés à 3’36”00 et ceux pour les Jeux à 3’33”50. Du côté des femmes, Bérénice Cleyet-Merle (A. Villeneuve La Garenne) tentera de conserver la foulée de l’Ethiopien Axumawit Embaye(3’58”80) pour se rapprocher des 4’02”50 demandés pour les JO sur 3000 m steeple, Louis Gilavert (Pays d’Athlétisme de Fontainebleau) et Alexis Miellet (Dijon UC) ont déjà les minima continentaux en poche et rêvent d’imiter Djilali Bedrani, descendu à Marrakech sous les 8’15”00 attendus pour Paris.

Djouhan et Guaheseim après Fort-de-France

Samedi à Fort-de-France (Martinique), les discothèques tricolores ont offert une compétition historique, avec Tom Reux deuxième meilleur interprète français de tous les temps (67,91 m), Lolassonn Djouhan juste derrière (66,33 m, à 33 centimètres de son record) et Jordan Guehaseim cinquième de l’histoire (63,96 m). Si le premier nommé, auteur des minima olympiques, manquera à l’appel, les deux suivants tenteront à nouveau de réaliser des lancers d’anthologie, à condition d’avoir bien récupéré du voyage et du décalage horaire. La compétition sera d’un très haut niveau, avec cinq concurrents ayant déjà lancé plus de 67 mètres au cours de leur carrière, dont le Suédois. Simon Petterssonvice-champion olympique en titre et qui possède un record de 70,42 m.

En termes de longueur, il y a aussi un joli plateau avec quatre habitués des podiums nationaux : Yanis David (CA Montreuil 93), Eloyse Lesueur-Aymonin (Athlé Provence Clubs) et Angélique Berriot (EFS Reims A.), qui ont déjà sauté plus de 6,50 m cet été, ainsi que Rougui Sow (Nantes Métropole A.) s’attendait au moins jusque-là.

Brossier contre Swiety-Ersetic

Les sprinteurs ne seront pas en reste, notamment dans le tour avec Amandine Brossier (SCO Angers Athlé) qui a fait sa rentrée en 51”61, à quatre dixièmes de son record, fin avril, et qui vise ouvertement les minima olympiques (50”95. Elle pourrait l’emmener dans sa foulée Marjorie Veyssière (Clermont Auvergne A.), qui a franchi un cap (52”13 à Montreuil la semaine dernière), tandis que le Polonais Justyna Swiety-Ersetic repartira avec la faveur des pronostics. Même trajectoire espérée Louise Maraval (Accord de Sèvre) et Camille Séri (Nice Côte d’Azur A.), très fort fin avril et espéré sous les 56” dans la cité marseillaise. Enfin, Havard Bentdal IngvaldsenRecordman norvégien en 44”39, sera l’attraction d’un 400m hommes au départ duquel on retrouvera le talentueux Yann Spillmann (Accord Sud Lyonnais).

En écrivant

Retrouvez les listes de départ et les résultats en direct, mercredi à partir de 15h40 sur http://direct.athle.fr

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Une nouvelle affaire Julia Simon ! – .
NEXT Aux États-Unis, la guerre des mangeurs de hot-dogs bat son plein