Trump dépasse Biden dans la course à la collecte de fonds

Trump dépasse Biden dans la course à la collecte de fonds
Trump dépasse Biden dans la course à la collecte de fonds

C’est un “avertissement”, souligne le site Politique. Les opérations de collecte de fonds de Joe Biden ont chuté en avril, un signe potentiellement inquiétant pour le président sortant “à la traîne dans les sondages et peine à susciter l’enthousiasme de ses partisans”, rappelle le site d’information.

L’ancien président Donald Trump et le Parti républicain ont en fait collecté plus d’argent que le président Biden et les démocrates le mois dernier. “pour la première fois depuis le début de la campagne électorale, alors que le taux de recouvrement de Joe Biden a considérablement ralenti par rapport au mois de mars”, rappelle de son côté Le New York Times.

Selon les conseillers de Trump,e candidat ainsi que le Parti républicain et tous leurs comités affiliés, “aurait collecté 76,2 millions de dollars en avril.” Alors que [les responsables de] La campagne de Joe Biden a déclaré qu’elle et le Comité national démocrate avaient collecté 51 millions de dollars le même mois, “à peine plus de la moitié de la somme record récoltée en mars”, note le quotidien.

Trésors du pays

Trump reste néanmoins en retrait en ce qui concerne le montant total des fonds disponibles dans sa trésorerie de campagne. La campagne de Joe Biden a effectivement terminé le mois d’avril avec 84,5 millions de dollars disponibles, soit à peu près le même montant que le mois précédent ; tandis que la campagne de Donald Trump dispose de 48 millions de dollars en espèces, contre 45 millions de dollars en mars.

Parmi les explications possibles de ces disparités, le fait que « Trump peut désormais collecter des fonds en tandem avec le Comité national républicain » mais aussi son procès pénal, qui constitue une sorte de tremplin pour récolter de l’argent, même si «L’équipe de campagne du candidat continue également à débourser des millions en frais juridiques» continue New York Times.

Du côté démocrate en revanche, certains grands donateurs traditionnels du parti préviennent désormais publiquement Joe Biden que sa position de soutien à l’égard d’Israël “menace sa réélection”, l’explique Temps Financier. Parmi eux George Krupp, un mégadonateur qui presse le président américain d’arrêter toutes livraisons d’armes à Israël « pour des raisons à la fois politiques et humanitaires », considérant que les retards du locataire de la Maison Blanche vis-à-vis du Premier ministre israélien sont “une véritable catastrophe pour sa campagne”. Mais “d’autres mégadonateurs préviennent le locataire de la Maison Blanche de l’effet inverse”, nuance toutefois le quotidien économique britannique.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Le fait de trier déjà les enfants doit disparaître »
NEXT Des militants sikhs commémorent l’assassinat de Hardeep Singh Nijjar en Colombie-Britannique