des collégiens créent une œuvre monumentale… en tricot

des collégiens créent une œuvre monumentale… en tricot
des collégiens créent une œuvre monumentale… en tricot

C’est un projet aussi ambitieux qu’insolite : une œuvre monumentale en tricot et pompons, réalisée notamment par des collégiens de Forges-les-Eaux (Seine-Maritime), sera dévoilée le 5 juillet à Dieppe, lors du passage de la flamme olympique. Découverte.

C’est un pic, c’est un cap, non, c’est une péninsule ! L’ouvrage tricoté imaginé pour le passage de la flamme olympique à Dieppe sera… monumental. Pour le plasticien à l’origine de ce projet, l’objectif est de collecter et d’assembler un million de morceaux de laine colorée. Le résultat sera une immense salle de 20 m2 composée des drapeaux des pays participant aux Jeux Olympiques de Paris !

Regardez le reportage de E. Partouche et O. Flavien, avec des entretiens avec Elodie Breton, enseignante au collège Saint-Exupéry de Forges-les-Eaux, et Mathilde Milot, directrice de l’association Citémômes :




durée de la vidéo : 00h01mn51s

Un ouvrage tricoté réalisé à Forges-les-Eaux


©E. Partouche / France Télévisions

Pour réaliser un tel exploit, il faut mobiliser des forces fortes… Comme ces collégiens de Forges-les-Eaux. Le travail est minutieux : chaque carré est cousu pour former les drapeaux.

Fastidieux et dépassé, le tricot ? Pas pour ces jeunes étudiants, qui s’y attaquent avec enthousiasme. “Cela me rappelle mon arrière-grand-mère», confie Enzo, inscrit en 6e. “Elle l’a fait, et je continue !” “Quand les gens m’en ont parlé, les Jeux Olympiques ont commencé à m’intéresser», explique Maxime, en 5e.

Nous allons contribuer à un événement mondial, qui valorise grandement les étudiants !

Élodie Breton, enseignante

à France 3 Normandie

>>

Les élèves apprécient l’activité.

© O. Flavien / France Télévisions

Pour ces collégiens inscrits en SEGPA, section adaptée à leurs difficultés d’apprentissage, ce projet artistique leur permet également de progresser en dehors du cadre scolaire habituel.

Nous avons développé des compétences qui doivent être travaillées chez nos élèves à besoins éducatifs particuliers : motricité fine, engagement dans un projet, confiance en soi… Le fait d’être plusieurs dans ce projet gomme les différences et les difficultés.», se réjouit Elodie Breton, enseignante spécialisée au collège Saint-Exupéry de Forges-les-Eaux.

L’artiste à l’origine de cette œuvre collective espère collecter un million de pompons et de carrés à tricoter. Un projet intergénérationnel qui mobilise 10 000 participants âgés de 2 à 104 ans.

Quand on va dans les Ehpad et qu’on parle du projet en disant “hier, on était dans une fac”, ça rajeunit un peu, ça donne un peu de punch», s’amuse Mathilde Milot, directrice de l’association Citémômes et fondatrice de « Tricote un sourire ».Les gens se disent qu’au final, ils font la même chose qu’un écolier de 12 ans.

Seule une partie de l’œuvre a été dévoilée. Elle décorera la plage de Dieppe le 5 juillet. Encore un peu de patience donc pour la découvrir. Et sachez que vous aussi pouvez participer !

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le G7 appelle le Hamas à accepter un plan de cessez-le-feu
NEXT (Multimédia) Les présidents de Xinhua et de Reuters discutent de la coopération médiatique – Xinhua – .