Soupçonné d’avoir un moteur, un cycliste amateur prend la fuite et traîne la direction de course sur son capot

Soupçonné d’avoir un moteur, un cycliste amateur prend la fuite et traîne la direction de course sur son capot
Soupçonné d’avoir un moteur, un cycliste amateur prend la fuite et traîne la direction de course sur son capot

Un cycliste amateur de 53 ans a pris la fuite ce lundi en marge des Routes de l’Oise. L’homme était soupçonné de dopage mécanique et aurait voulu éviter un contrôle. Le directeur de course, bénévole, s’est retrouvé sur le capot.

L’étonnement règne après les événements survenus ce lundi lors de la course amateur des Routes de l’Oise. Troisième du classement général avant la dernière étape, Giovambattista Iera était soupçonné de dopage mécanique par plusieurs concurrents dès le départ. L’organisation a donc décidé de contrôler son vélo mais le résultat a failli tourner au désastre.

“Cette personne a immédiatement quitté la ligne de départ pour rejoindre son camion afin de quitter les lieux”, précise un communiqué du comité d’organisation, qui affirme également que le coureur avait “mis en danger des personnes de l’organisation” en s’enfuyant.

Le directeur de course s’est retrouvé sur le capot de la voiture

Au Courrier Picard, le directeur de course Frédéric Lenormand a raconté comment il a tenté d’empêcher le cycliste de partir : « Comme je ne le laissais pas passer, j’ai fini par me retrouver sur le capot de la voiture. Le conducteur a ensuite accéléré sur environ 300 mètres. J’ai eu la peur de ma vie.

Blessé au genou et à la cheville, Frédéric Lenormand a réussi à descendre du capot après l’arrêt du van emprunté par Giovambattista Iera. “Le pilote a alors effectué une nouvelle manœuvre et s’est enfui”, a précisé le directeur de course. Une plainte a été déposée. «C’est purement scandaleux. C’est une course amateur, il n’y a rien à gagner à part un paquet de pâtes », a ajouté Lenormand. “Le dopage, c’est pour sa gloire personnelle.”

L’équipe des coureurs, l’AC Bellaingeoise, a été éliminée de la course. La formation assure qu’elle n’était pas au courant des agissements de Giovambattista Iera et l’a exclu tout comme son entraîneur personnel. La dernière étape a finalement eu lieu ce lundi mais elle a aussi été marquée par une chute collective impliquant une quarantaine de coureurs, dont plusieurs ont été transportés à l’hôpital.

Meilleurs articles

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Maroc, quatrième pays africain où les prix du carburant sont les plus élevés
NEXT Cette star lâche une réponse au PSG