« Comment vais-je pouvoir jouer au football ici… » très ému, Mikkel Desler se souvient de ses meilleurs souvenirs à Toulouse

« Comment vais-je pouvoir jouer au football ici… » très ému, Mikkel Desler se souvient de ses meilleurs souvenirs à Toulouse
« Comment vais-je pouvoir jouer au football ici… » très ému, Mikkel Desler se souvient de ses meilleurs souvenirs à Toulouse

l’essentiel
Il a préféré mener sa dernière interview en anglais pour exprimer clairement ce qu’il ressentait. Après trois saisons au TFC, Mikkel Desler a évoqué ses meilleurs souvenirs avant son départ. Il annoncera son futur club dans les prochains jours.

Vous auriez certainement aimé dire adieu à un autre résultat…

Oui, j’espérais que notre dernier match à domicile se terminerait par une victoire, mais c’est le football. Cela ne jettera pas d’ombre sur mes trois années ici à Toulouse. J’ai passé un moment incroyable là-bas et j’en suis très reconnaissant.

Qu’avez-vous ressenti lorsque vous avez été remplacé sous l’ovation du Stade ?

Je n’étais pas vraiment prêt à ressentir ça. Mais quand j’ai entendu ces applaudissements de tous les fans qui étaient debout… j’ai eu une boule dans la gorge qui m’a presque étranglé. C’était un moment fou et c’était très sympa de la part des supporters.

Avez-vous réalisé que c’était votre dernier moment sur le terrain du Stadium ?

Je pense que c’est à ce moment-là que je m’en suis rendu compte. Avant ça, j’étais juste concentré sur le match, j’essayais de tout mettre de côté. Mais quand j’ai vu mon numéro au moment du remplacement, il y a eu des applaudissements et c’est là que je me suis dit : « putain c’était mon dernier match à Toulouse ».

Etes-vous déçu de quitter le club ?

(Il pense) Je ne dirai pas que je suis déçu. Je suis très sincèrement heureux et fier de tout ce que j’ai pu accomplir ici à Toulouse. Pour être honnête, cela n’aurait pas pu mieux se terminer. Je ne serai jamais déçu mais cela me manquera énormément.

Où seras-tu la saison prochaine ?

Je veux continuer à jouer au football le plus rapidement possible. (Rire) Je ferai une annonce officielle très prochainement et les gens verront où je vais.

Alors tu as déjà un nouveau club ?

Oui c’est déjà signé (sourire). Je pense que la plupart ont déjà une idée de l’endroit où je vais.

Si vous deviez retenir une seule chose ici à Toulouse, ce serait quoi ?

C’est vraiment la question la plus difficile que vous puissiez me poser car j’ai tellement de souvenirs. Mais bien sûr, la Coupe de France, le titre de Ligue 2, battre Liverpool, marquer à l’Estadio da Luz… Ce dernier souvenir est peut-être la meilleure action de mon passage à Toulouse (rire) mais deux trophées… (Il souffle) c’est incroyable.

Vous souvenez-vous de votre premier jour à Toulouse ?

Oui tout à fait. Je me souviens qu’en arrivant, en sortant de l’aéroport, la chaleur m’a frappé et je me suis dit « mon dieu », comment vais-je pouvoir jouer au football ici, c’est impossible. Je me souviens aussi de mon premier match contre Ajaccio, j’étais rouge comme une fraise, je n’arrivais pas à respirer (rire). Et tout s’est terminé d’une manière extraordinaire. Toulouse est devenue ma maison et j’adore cet endroit.

La ville va-t-elle vous manquer ?

Oui beaucoup. C’est ma maison… (Il cherche les mots, les yeux rouges)oui, ça va beaucoup me manquer.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Étape 3 de la tournée en direct de la Baloise Belgium
NEXT Bonne nouvelle pour Lois Openda, mauvaise nouvelle pour les Diables Rouges ? – Tout le football – .