Le Marocain El Allami hérite du tenant du titre

Le Marocain El Allami hérite du tenant du titre
Le Marocain El Allami hérite du tenant du titre

Samedi 18 mai 2024 à 21h44

Rabat – Le Marocain Malak El Allami affrontera la tenante du titre et 48ème mondiale, l’Italienne Lucia Bronzetti, au premier tour du tirage au sort final du 22ème Grand Prix de Tennis SAR la Princesse Lalla Meryem, dont le tirage au sort a eu lieu samedi. à Rabat.

Les deux autres Marocaines Aya El Aouni et Yasmine Kabbaj, également bénéficiaires de wild card, héritent respectivement de l’Egyptienne Mayar Sherif (80e mondiale), qui a perdu samedi la finale de l’Open de Parme, et de l’Italienne Elisabetta Cocciaretto, classée 56e mondiale. le monde.

Pour le directeur technique de cette édition, Khalid Outaleb, les joueurs marocains connaîtront une entrée en lice difficile à partir de lundi, notamment El Allami qui devra composer avec le tenant du titre, ainsi qu’El Aouni, dont l’adversaire est mené par le désir de remporter le titre.

Dans une déclaration à -, il a souligné que la participation de trois joueurs marocains au tableau final est sans précédent dans cet événement international du tennis, qui sera marqué pour la première fois de son histoire, a-t-il ajouté, par un derby nord-africain entre El Aouni et Chérif.

Commentant les résultats du tirage au sort, M. Outaleb a affirmé que la quête du titre ne sera pas de tout repos, compte tenu du haut niveau des participants, outre le timing de cette édition, organisée à peine une semaine avant Roland-Garros, offrant une belle opportunité donc pour les joueurs de se préparer à cet événement phare du tennis mondial.

Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, cet événement sportif international verra la participation de 60 joueurs venus de 23 pays, dont 30 joueurs issus du top 100, comme le tenant du titre, Bronzetti, le Chinois Yue Yuan (38ème), l’Espagnole Sara Sorribes Tormo (47ème mondiale) et Cocciaretto.

La joueuse sacrée du Grand Prix de Tennis SAR la Princesse Lalla Meryem, d’une valeur de 267 000 $, empoche au total 250 points au classement WTA, contre 163 pour la finaliste et 98 pour les demi-finalistes.

Le titre de l’édition précédente est revenu à Bronzetti après sa victoire en finale contre l’Autrichienne Julia Graber 4-6, 7-5, 7-5.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV De Wichita à la finale de la Coupe Stanley (Chronique de François Gagnon)
NEXT Football. A Douarnenez, le Stella-Maris sur sa belle dynamique sportive