Basket-ball – N1F. L’USBD Alençon termine la saison en apothéose face à Villeurbanne

Basket-ball – N1F. L’USBD Alençon termine la saison en apothéose face à Villeurbanne
Basket-ball – N1F. L’USBD Alençon termine la saison en apothéose face à Villeurbanne

Par

Éditorial Alençon

Publié le

19 mai 2024 à 7h44

Voir mon actualité
Suivre L’Orne Hebdo

“Nous voulons gagner nos deux matchs à domicile”, a annoncé Fayssal Rhennam, l’entraîneur de USBD Alençon, avant d’aborder le premier des deux matches de barrage à Louvrier. Après avoir vaincu Monaco (63-46), validant ainsi leur ticket pour la Ligue 2, les coéquipières de Cassandra Vêtu ont récidivé, samedi 18 mai, en signant un beau et définitif succès contre Villeurbanne (86-76), au terme d’une rencontre haletante, intense et avec une pointe de suspense lors du dénouement.

Villeurbanne n’a mené que quelques secondes

Si les Rhodaniens comptaient gâcher la fête, ce fut une réussite… Mais pour quelques dizaines de secondes. En réussissant un tir gagnant dès leur première tentative, ils ont pris la tête du tableau d’affichage pour le seul et unique moment de la soirée. Un avantage de courte durée donc car Stacy Chovino et Ashunae Durant ont fait preuve d’habileté au-delà de l’arc magique et ont remis les pendules à l’heure (6-3, 2′).

Mobiles en attaque et solides en défense, ils ont maîtrisé le premier acte sans encombre et se sont dotés d’un matelas confortable avant de regagner les vestiaires (49-37, 20e). En aucun cas usurpé compte tenu de l’apparence du jeu.

Un money-time bien géré

Cela a changé lors du retour au sol. Profitant de l’avantage de gabarit et des difficultés d’Alençon à gérer la peinture, les visiteurs, eux aussi diablement adroits, se recollent lentement mais sûrement en fin de troisième période (62-58, 29e).

Un écart qui laissait présager des dix dernières minutes indécises. Ce qu’ils étaient. Si l’avance n’a jamais changé de camp, les Alençonnaises ont vécu deux instants où leurs adversaires n’étaient plus qu’à un panier de l’égalité (67-65, 33′ et 69-67, 34′).

Mais, « l’expérience des barrages accumulée la saison dernière » a permis aux protégés de Fayssal Rhennam de garder la tête froide et de s’imposer. Passez ensuite à des moments de festivités au sol. Une belle fin de saison qui sera marquée par un cap pour le club préfectoral.

La feuille de match

ALENÇON – VILLEURBANNE : 86-76
(23-16, 26-21, 15-21, 22-18)
ALENÇON : Durant 16, Vêtu 14, Cluzeau 18, Chovino 14, Lesueur 9, Agblemagnon 4, Richmond, Sahun, Rosche-Pellin 11. Entraîneur : Fayssal Rhennam.
VILLEURBANNE : Bourhani 2, Morateur 16, Vergiat, Perra 3, Davis 16, Marmillod 8, Hirigoyen 15, Barba, N’Doli, Ilvovskaya.
Entraîneur : Guy Prat.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Incendie dans le Var : le premier d’une longue série ? : Nouvelles – .
NEXT «Tous les petits ports de pêche bretons l’ont inspiré» Décès du Carantécois Loys Laouénan, une passion innée pour la peinture