Wembanyama, le point avec les Bleus

Wembanyama, le point avec les Bleus
Wembanyama, le point avec les Bleus

Victor Wembanyama sera l’une des figures marquantes de l’équipe de France de basket qui participera aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Mais il a voulu clarifier son rôle.

Du 26 juillet au 11 août, la France, et Paris en particulier, vivront au rythme des Jeux olympiques organisés dans la capitale française. Parmi les multiples événements, le tournoi de basket est particulièrement attendu. Car pour les supporters français, ce sera l’occasion de retrouver un Victor Wembanyama parti Métropolitains de Levallois-Perret en fin de saison dernière pour signer avec les San Antonio Spurs. Brillant pour sa toute première saison en NBA, le pivot a été élu Rookie de l’année et affiche des statistiques monstrueuses pour un novice. De quoi lui conférer un statut particulier chez les Bleus ? Pas si sûr.

En tout cas, « Wemby » signifiait qu’il arrivait avec toute la modestie nécessaire pour bien s’intégrer au groupe de Vincent Collet. Ce samedi, il était présent près de Nanterre, dans le cadre d’une manifestation publicitaire organisée par Nike. Dans ce contexte, il a répondu à quelques questions posées par les journalistes. Interrogé sur un potentiel statut de patron, le natif du Chesnay a mis les choses au clair. ” Je ne pense pas que ce soit mon label. Je viens apprendre de ceux qui sont certainement les meilleurs joueurs de l’histoire de l’équipe de France. »

“Je ne viens pas pour être patron”

Même s’il aura forcément un rôle majeur à jouer lors de la compétition, Victor Wembanyama a donc préféré calmer le jeu sur l’effervescence autour de sa personne. ” Je suis convaincu que les responsabilités sur le terrain seront réalistes. Je sais que nous voulons utiliser toutes nos armes et que mes coéquipiers seront prêts à me donner autant de responsabilités que nécessaire. Mais je ne suis pas le patron de ceux qui ont cinq, six ou sept campagnes à leur actif. » D’ici les JO, l’équipe de France va pouvoir préparer et perfectionner ses automatismes.

Les hommes de Vincent Collet disposeront pour cela de six matches de préparation, d’abord contre la Turquie, qu’ils rencontreront le 3 juillet face à Rouen. Il y aura ensuite une double confrontation avec l’Allemagne, avant d’affronter la Serbie, le Canada et l’Australie. De quoi arriver en forme pour le tournoi olympique. C’est du moins ce qu’espèrent les fans français.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV un gros indice sur l’arrivée du crack Leny Yoro ? – .
NEXT Achraf Dari se rapproche du départ pour la Roumanie