Swiatek titré pour la troisième fois à Rome

Swiatek titré pour la troisième fois à Rome
Swiatek titré pour la troisième fois à Rome

Iga Swiatek s’est imposée face à Aryna Sabalenka (6-2, 6-3) en finale du Masters 1000 à Rome, ce samedi après-midi.

Iga Swiatek, intraitable, a conforté son statut de grande favorite pour sa propre succession à Roland-Garros (26 mai-9 juin) en remportant pour la troisième fois samedi le tournoi WTA 1000 de Rome.

Comme en 2021 et 2022, Swiatek a fait loi au Foro Italico : la Polonaise n’a pas perdu un set lors de sa cinquième participation au tournoi romain et a livré sa meilleure performance lors d’une longue finale à sens unique.

A 22 ans, elle a accompli un exploit rare, réalisé seulement deux fois, la dernière fois en 2013 par Serena Williams, avec le doublé Madrid-Rome sur terre battue.

Sa dauphine au classement mondial, Aryna Sabalenka, a été dominée en deux sets 6-2, 6-3, sans pouvoir l’inquiéter, sauf en début de deuxième tour où elle s’est offerte sept balles de break, sans pouvoir les réaliser. « Contre Iga, il n’y a jamais de points faciles, c’est toujours difficile de finir les points. Elle n’est pas numéro un mondiale pour rien, elle est vraiment très forte dans tous les aspects de son jeu.a noté le Biélorusse.

“Elle ne m’a jamais donné la possibilité d’installer mon jeu”, a regretté la n°2 mondiale qui, en demi-finale face à l’Américaine Danielle Collins, avait, dans son habituel barrage de coups puissants, introduit quelques drop shots. Deux semaines après leur finale homérique à Madrid, où Sabalenka a obtenu trois balles de match avant de s’incliner 7-5, 4-6, 7-6 (9/7), leur onzième affrontement n’a cette fois pas atteint un sommet et s’est soldé par un huitième succès. pour Swiatek.

Quatre titres en 2024

La Polonaise, qui a remporté le 21e titre de sa carrière, le quatrième en 2024 après Doha, Indian Wells et Madrid, a pris l’avantage lors du troisième jeu en prenant le service de son adversaire. Visiblement frustrée par ses nombreuses fautes directes et mise sous pression par Swiatek, très agressive dans le retour de service, Sabalenka, 26 ans, a une nouvelle fois perdu sa mise en jeu pour être menée 5-2.

Après un premier set unilatéral perdu en 36 minutes, Sabalenka s’est rebellée et s’est offerte sept balles de break dans les deuxième et quatrième jeux, sans toutefois s’en rendre compte. Swiatek, pour la première fois dans cette finale difficile, lui a tourné le dos, puis a breaké une troisième fois son adversaire pour se donner un avantage décisif.

Avant de retrouver la terre battue parisienne où elle s’est déjà imposée à trois reprises (2020, 2022, 2023), ses statistiques sur cette surface sont impressionnantes. Elle disputait sa onzième finale sur terre battue et n’en perdait que deux. Sur terre, son bilan de l’année est désormais de 14 victoires pour une seule défaite infligée à Stuttgart par Elena Rybakina, forfait pour Rome.

“C’était une belle finale, encore un grand tournoi, tu m’as encore poussé à donner le meilleur de moi-même”a lancé Swiatek à Sabalenka lors de la cérémonie protocolaire. « J’espère qu’on se retrouvera en finale à Roland Garros, et que cette fois je te battrai »» a répondu le Biélorusse, sans grande conviction.

« data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js” >

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Nathan Géraud et Tom Combourieu de retour de France