à New York, le ministre du Tourisme tente de « rassurer » sur la sécurité à Paris

à New York, le ministre du Tourisme tente de « rassurer » sur la sécurité à Paris
à New York, le ministre du Tourisme tente de « rassurer » sur la sécurité à Paris

“Cela fait sept ans que nous préparons ces Jeux avec un niveau de risque maximum, pour être prêts à faire face à tous les cas imaginables”, a argumenté Olivia Grégoire, la ministre du Tourisme, en visite à New York.

La ministre du Tourisme Olivia Grégoire, en visite à New York, a voulu « rassurer » les professionnels du tourisme américains avant les JO de Paris 2024 face aux risques sécuritaires dans une ville qui accueillera 15 millions de visiteurs. Dans un contexte international tendu, des guerres en Ukraine et à Gaza aux menaces d’attentats en France et en Europe, Olivia Grégoire a reconnu vendredi soir auprès de l’AFP avoir été dépêchée dans la mégalopole économique et culturelle américaine pour “rassurer sur la préparation et la sécurité déployées”. lors des Jeux Olympiques et Paralympiques.

“Cela fait sept ans que nous préparons ces Jeux avec un niveau de risque maximum, afin d’être prêts à faire face à tous les cas imaginables”, a soutenu le ministre du Tourisme. Après un attentat à Moscou revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé le 24 mars « porter » le plan Vigipirate à son plus haut niveau « d’attaque d’urgence ».

« 45 000 gendarmes et policiers »

Son ministre du Tourisme a rappelé à ses interlocuteurs américains du secteur du tourisme et du voyage que pour la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Paris, “45 000 gendarmes et policiers, plus 18 000 soldats ‘Sentinelle’, plus 18 000 recrutements dans la sécurité privée” seront mobilisés. . Le nombre de gendarmes et policiers tombera à 35 000 pendant les Jeux.

“Nous avons également activé 700 brigades pour Paris et l’Île-de-France qui assureront pendant toute la durée des Jeux la sécurité dans et autour des sites sportifs”, a expliqué Olivia Grégoire. Elle s’est réjouie que les Américains aient été les premiers à rentrer en France dès la réouverture des frontières en 2022 après la pandémie de Covid, avec cinq millions d’arrivées en provenance des Etats-Unis cette année-là. Cela s’est confirmé en 2023 et au premier trimestre de cette année.

« Toutes les zones de compétition sont accessibles à vélo »

Les arrivées aériennes en France en provenance de nombreuses villes américaines sont en hausse de 45 % pour la période des Jeux et sur les 2,2 millions de billets achetés à l’étranger, 16 % l’ont été par des Américains, deuxième clientèle internationale après les Britanniques », selon Olivia Grégoire. Et les revenus touristiques générés par les Américains représentaient en 2023 6,2 milliards d’euros, soit 10 % des revenus du tourisme international en France, première destination mondiale avec plus de 100 millions de visiteurs par an.

Olivia Grégoire a enfin assuré avoir répondu aux « inquiétudes » des Américains sur la « mobilité » et les déplacements : « tous les espaces de compétition sont tous accessibles à vélo ; nous avons construit et consolidé 415 km de pistes cyclables à Paris et en Île-de-France » et amélioré les transports en commun et les taxis.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV le documentaire de « L’Equipe Enquête » qui retrace les faits
NEXT David Goffin et Zizou Bergs se qualifient pour le deuxième tour du double à Rosmalen