Le président du Réseau sénégalais des organisations d’usagers du deux-roues monte au créneau et réclame la régularisation de leur secteur

Le président du Réseau sénégalais des organisations d’usagers du deux-roues monte au créneau et réclame la régularisation de leur secteur
Le président du Réseau sénégalais des organisations d’usagers du deux-roues monte au créneau et réclame la régularisation de leur secteur

Un motocycliste de Jakarta a perdu la vie sur l’asphalte lundi dernier près de l’école Mariama Niass. Un énième accident dont les conducteurs de deux-roues sont les principales victimes. Une situation déplorable qui suscite la colère du président du Réseau sénégalais des organisations d’usagers du deux-roues.

En effet, sur iRadio, Mamadou Ndiaye critique le comportement des motocyclistes et des chauffeurs de transports et appelle l’Etat à régulariser leur secteur. « Le comportement des chauffeurs laisse à désirer. Les deux-roues sortent de toutes parts. Ils ont coupé la route sans raison. Ils conduisent sans casque et ne respectent aucune mesure de sécurité », reconnaît-il.
Mamadou Ndiaye déplore également la difficile cohabitation entre eux et les chauffeurs des autres moyens de transport. Et pour limiter les dégâts, le président du Réseau sénégalais des organisations d’usagers du deux-roues fait appel aux autorités en place.
« Nous appelons le président Diomaye et le ministre de tutelle El Malick Ndiaye à tenter de régulariser notre secteur. En formant les jeunes pour qu’ils puissent avoir le permis de conduire. Avec la mise en circulation aujourd’hui du BRT, le risque d’accident impliquant des motos est plus élevé que jamais. C’est pourquoi j’invite les conducteurs à rester vigilants et surtout à respecter le code de la route », précise-t-il.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Hamilton devant Piastri et Russell, Gasly au garage
NEXT 59 accidents l’an dernier, les cyclistes et scooters représentent 17% des victimes