Le CIO lance la campagne « 1 sur 100 millions » pour célébrer l’espoir et l’inspiration de l’équipe olympique des réfugiés pour Paris 2024

Le CIO lance la campagne « 1 sur 100 millions » pour célébrer l’espoir et l’inspiration de l’équipe olympique des réfugiés pour Paris 2024
Le CIO lance la campagne « 1 sur 100 millions » pour célébrer l’espoir et l’inspiration de l’équipe olympique des réfugiés pour Paris 2024

La campagne commence par un court métrage d’animation qui présente les formidables talents sportifs et les histoires personnelles uniques des athlètes de l’équipe olympique des réfugiés, notamment Cindy Ngamba (boxe), Dorsa Yavarivafa (badminton) et Ramiro Mora (haltérophilie), ainsi que les boursiers. l’athlète réfugié Kavan Majidi (judo), tout en attirant l’attention sur l’ampleur choquante de la crise mondiale des réfugiés.

Lorsque l’équipe a fait ses débuts à Rio 2016, il y avait près de 60 millions de personnes déplacées dans le monde. À la veille de Paris 2024, ce nombre dépasse largement les 100 millions et continue d’augmenter, représentant environ une personne sur 70 vivant sur notre planète (HCR, 2023). Regrouper toutes les personnes déplacées de force en un seul endroit créerait le 14e pays le plus peuplé du monde – et cette population continue de croître.

La boxeuse réfugiée de l’équipe olympique Cindy Ngamba a déclaré : « Cette qualification pour les Jeux Olympiques signifie tout pour moi. Chaque membre de l’équipe olympique des réfugiés a des parcours et des expériences de vie différents, mais le sport nous rassemble : nous sommes une famille et nous allons y aller, nous soutenir les uns les autres et montrer au monde ce que nous pouvons faire.

Le film a été réalisé à l’aide d’une technologie de pointe en matière d’intelligence artificielle. Un aspect clé de sa production a été l’engagement de collaborateurs de la communauté des réfugiés, tels que l’illustratrice et auteure Engy Jarrou, réfugiée syrienne, au studio de design Framestore. Le film présente également une piste musicale originale produite par les artistes Che Lingo et Manon Dave.

Le film fait partie d’une initiative plus large qui donne à l’équipe sa propre identité, faisant référence au motif du tout premier emblème de l’équipe olympique des réfugiés – un symbole unificateur rassemblant divers athlètes. L’emblème comporte des flèches, qui symbolisent l’expérience partagée de leurs voyages, et un cœur, comme celui du logo de l’Olympic Refuge Foundation (ORF), qui représente le sentiment d’appartenance que l’équipe espère inspirer et que les athlètes et les personnes déplacées du monde entier. monde a trouvé grâce dans le sport.

Ramiro Mora, haltérophile de l’équipe olympique des réfugiés, a déclaré : « Je serai très fier de porter l’emblème de l’équipe olympique des réfugiés. Pour me représenter, pour représenter mon parcours, mais aussi les milliers de personnes qui se retrouvent dans des circonstances similaires à moi. J’espère que nous voir défiler aux Jeux de Paris 2024 apportera espoir et inspiration aux gens du monde entier.

Créée par le CIO pour les Jeux de Rio 2016 afin de garantir que tous les athlètes, quelle que soit leur situation, aient la possibilité de participer aux Jeux Olympiques, l’équipe olympique des réfugiés est gérée par l’ORF. Participant aux Jeux Olympiques pour la troisième fois, l’équipe olympique des réfugiés représentera plus de 100 millions de personnes déplacées dans le monde et vise à être un symbole d’inclusion et d’inspiration pour toutes les personnes touchées par le déplacement.

L’équipe olympique des réfugiés pour Paris 2024 a été annoncée le 2 mai. Elle est composée de 36 athlètes, accueillis par 15 Comités Nationaux Olympiques (CNO) et concourant dans 12 sports : athlétisme, badminton, boxe, break, canoë, cyclisme, haltérophilie, judo, lutte, natation, taekwondo et tir sportif. La composition de l’équipe reposait sur plusieurs critères, dont les performances sportives de chaque athlète et la confirmation de leur statut de réfugié par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Une représentation équilibrée des sports et des genres a également été prise en compte, ainsi que la répartition des pays d’origine. Pour en savoir plus sur chaque athlète, cliquez ici.

La campagne « 1 sur 100 millions » espère mobiliser un soutien mondial en faveur de l’équipe olympique des réfugiés, en encourageant les fans à suivre le parcours des athlètes via @RefugeeOlympicTeam et à montrer leur soutien sur les réseaux sociaux avec #ForThe100Million.

Le film « 1 sur 100 millions » a été réalisé par William Bartlett au studio d’animation et d’effets visuels Framestore, lauréat d’un Oscar, et a été produit par le CIO l’agence de création Gravity Road.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La FIFA et l’UEFA « ont abusé de leur position dominante » en s’y opposant, selon la justice espagnole
NEXT Roland-Garros : Sinner avance facilement au 2e tour