les premiers incendies de forêt ravivent le cauchemar de l’été 2023

les premiers incendies de forêt ravivent le cauchemar de l’été 2023
Descriptive text here

L’été 2024 n’est pas encore arrivé et l’ouest du Canada est déjà en proie aux flammes. Des milliers de personnes ont été évacuées dans le nord-est de la Colombie-Britannique et au Manitoba.

A la mi-mai, la situation est déjà préoccupante dans l’ouest du pays. Canada où les feux de forêt se multiplient, écrit notre correspondant à Montréal, Justine Cohendet. Plus d’une douzaine d’incendies inquiètent les autorités du nord-est de la Colombie-Britannique. A tel point qu’à Fort Nelson, directement menacé par un incendie de forêt qui se trouve à moins de deux kilomètres de la ville, 3 500 personnes ont dû être évacuées.

Près de 700 personnes ont également reçu l’ordre de quitter leur domicile dans le nord-est du Manitoba, à la frontière avec la Saskatchewan, où au moins 35 000 hectares de forêt ont été détruits par un incendie. Dans le nord de l’Alberta, la ville pétrolière de Fort McMurray, en partie ravagée par un incendie de forêt en 2016, pourrait également être évacuée dans les prochains jours.

Dans la province de l’Alberta, la moitié des incendies actifs aujourd’hui datent de l’année dernière

Aussi, les incendies de 2023 ne sont pas qu’un souvenir. Ils constituent un terrain fertile pour l’émergence de nouveaux incendies massifs, assure Benjamin Sultan : « Des conditions qui s’ajoutent au fait que l’année dernière il y a eu des incendies exceptionnels. Dans la province de l’Alberta, la moitié des incendies actifs aujourd’hui datent de l’année dernière « . Selon le climatologue, le Canada se dirige vers des incendies de forêt de plus en plus précoces.

En savoir plus sur RFI

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV C’est ainsi que Fredberg prévoit d’utiliser l’argent de Debast
NEXT des collégiens créent une œuvre monumentale… en tricot