les champions de France 1974 se retrouvent 50 ans après leur titre

les champions de France 1974 se retrouvent 50 ans après leur titre
les champions de France 1974 se retrouvent 50 ans après leur titre

Les rugbymen du ROC se réunissent pour commémorer le cinquantième anniversaire de la victoire contre Toulouse Lalande en finale du championnat de France de rugby de 3ème Division, le 19 mai 1974. C’était une équipe composée d’anciens et de jeunes coachés par un dirigeant hors du commun, avec un fort charisme, en l’occurrence Laurent Spanghero. « A l’issue des matchs de poules, nous terminons premiers du groupe 11 et nous nous qualifions pour disputer les 64èmes de finale du Championnat de France. Nous avons franchi avec succès les sept marches qui nous séparaient du titre et nous sommes arrivés, non sans difficulté, à atteindre la finale”, disent-ils.

Cela s’est joué à Graulhet sous un soleil de plomb où de nombreux supporters ont perdu la peau (coup de soleil). Ce fut une grande et belle finale suivie d’un retour triomphal dans la capitale du cassoulet : Castelnaudary. La ville entière jubilait avec ses joueurs heureux et fiers, ses dirigeants, ses supporters (ce jour-là, six bus se rendaient à Graulhet) et bien sûr tous les amis et parents qui se sont joints à cette célébration mémorable. « Mais aujourd’hui, beaucoup d’entre eux nous ont quittés pour rejoindre les stars, comme Gérard Alaux, André Reynes, Jo Cavaillès, Jean-Jacques Micos et tout récemment Jean-Michel Doudiès, qui vient de nous quitter fin avril. Nous avons une pensée particulière pour eux, les joueurs, mais aussi pour tous ceux qui nous ont accompagnés jusqu’à la conquête du Graal.

Les retrouvailles se dérouleront sur deux jours le samedi 18 mai après-midi, rendez-vous au café « Le Français », comme autrefois. « Nous regarderons le match de Toulouse qui se joue à Montpellier, puis nous serons reçus à la mairie par le maire Patrick Maugard. Puis nous terminerons la soirée au temple du rugby, le grand hôtel-restaurant de Guy Spanghero, le Twickhenham, pour savourer un bon repas. Le lendemain, le 19 mai, nous nous retrouverons à la collégiale Saint-Michel à 11 heures pour une messe qui sera présidée par notre diacre Michel Sacaze, en mémoire de nos amis décédés.

A la fin nous irons déguster un bon cassoulet à l’Hostellerie Etienne, chez Eric Rousselot. Déjà en 74, M. et Mme Rousselot ont dîné pour près de 500 invités le soir de la finale et la fête s’est terminée tard dans la nuit. Et tout le monde est ensuite rentré chez soi, heureux !

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Montréal a mieux joué que ne l’indique le résultat final de la série contre Boston
NEXT Pour ses débuts en WNBA, Julie Vanloo marque un panier au buzzer du milieu de terrain (VIDEO)